Video

MABALA EKESENI

LA POLYGAMIE POUR OU CONTRE ?
La polygamie est un phénomène social assez répondu dans notre société arabo-musulmane qui préoccupe toutes les personnes notamment les femmes. A ce propos les opinions sont divergentes : des uns considèrent que le remariage avec plus d’une femme est un droits alors que pour d’autres ils le dénoncent totalement. Dans quelle mesure, la polygamie demeure un droit légitime ? Dans quels cas, elle n’en gindre que des ravages à tous les nivaux ?
Certes, la polygamie est un droit légal instauré par dieu dans plusieurs versets coraniques a condition de réaliser une certaine équité et justice entre les femmes, ceci d’une part, d’autre part ce phénomène permet de lutter contre les relations illégales de la part de personne vicieuses cherchant à assouvir leur plaisir personnel
Cependant, le remariage avec plus d’une femme, ne manque pas de répercussions néfastes à tous les nivaux. Tout d’abord, en agissant de cette manière, l’homme souffre de difficultés financières pour subvenir aux besoins de plusieurs foyers à la fois. Ensuite cette solution aboutit au déclenchement de conflits multiples au sein de la famille. Ceci engouffre cette dernière dans une atmosphère infernal chargée de jalousie de rancune, voire de vengeance entre ses différent membre où chacun d’eux cherche à nuise à l’autre. Et puis cette réalité cauchemardesque engendre, de façon évident, une société détruite et sous développé au sein de la quelle on ne peut pas être des éléments actifs et productifs. Finalement, cette pratique est en contradiction total avec les droits de la femmes puisqu’elle réduit cette dernière à un objet de plaisir un lieu de la considérer comme un être humain en même titre que l’homme.
En de conclusion, on peut affirmer que malgré la légitime de la polygamie qui demeure très limités elle provoque des effets désastreux sur la société entière.
marocagreg.com

Video

BA REFOULER BANGO NETI BA NGULU, BA TATA MIBIMBA.

Kinshasa annonce une enquête sur les allégations de la mort de ses ressortissants à Brazzaville
Des experts de la RDC et du Congo-Brazzaville vont mener une enquête sur les conditions de refoulement des ressortissants de la RDC et vérifier les allégations faisant état de la morts de certains d’entre eux au cours de l’opération de police «Mbata ya mikolo» (gifle des aînés, en français). Cette opération est menée depuis quelques jours à Brazzaville pour arrêter et refouler des étrangers présumés criminels. Mais plusieurs témoignages font état des traitements dégradants dont seraient victimes des ressortissants de la RDC. Le vice-ministre des Affaires étrangères de la RDC, Célestin Tunda wa Kasende, s’est rendu à Brazzaville pour s’enquérir de la situation.
De retour de sa mission jeudi 10 avril, il a dénoncé des cas de tortures, pillages, viols et autres traitements inhumains dont sont victimes ses compatriotes refoulés de Brazzaville.
Célestin Tunda wa Kasende a affirmé qu’il a convenu avec les autorités du Congo Brazzaville la suspension provisoire de l’opération « Mbata ya mikolo».
«Il a été retenu ce qui suit : premièrement, arrêt de refoulement massif de Congolais de Kinshasa. Deuxièmement, tous les Congolais réguliers ne devraient plus être inquiétés. Troisièmement, nous avons convenu qu’il y ait respect de la convention qui a été signée en 1999 dans le cadre de la tripartite République du Congo, République d’Angola et RDC. Cette convention prévoyait des règles à suivre dans le cadre d’une éventuelle expulsion des citoyens d’un de ses trois pays», a indiqué le vice-ministre des Affaires étrangères.
Depuis le week-end dernier, les Congolais de la RDC vivent des moments difficiles à Brazzaville. Le président du Conseil d’administration du Réseau d’information et d’appui aux ONG en RDC, Jean-François Mongya, qui y séjourne actuellement déplore la brutalité avec laquelle la police brazzavilloise mène cette opération.
«On voit plutôt des femmes, des enfants dans des jeeps de la police. On emmène des gens nus dans des cachots. Donc, il y a plusieurs cas de viols, même des petites filles sont violées. Il y a des pillages systématiques. On m’a parlé de beaucoup de morts asphyxiés», a-t-il raconté.
Des sources sur place à Brazzaville indiquent que des ressortissants de la RDC sont morts dans des cachots où ils attendaient leur refoulement pour Kinshasa.
Le vice-ministre Célestin Tunda wa Kasende a indiqué que la commission mise sur pied pour enquêter sur ces allégations débutera son travail le lundi prochain.
Cette commission sera aussi chargée de surveiller les conditions de refoulement des ressortissants de la RDC.
radiookapi.net

Image

CYBER SEXE VIA GOOGLE GLASSES: COMMENT L’INFORMATIQUE EST EN TRAIN DE REVOLUTIONNER LES CORPS HUMAINS

CYBER SEXE VIA GOOGLE GLASSES: COMMENT L'INFORMATIQUE EST EN TRAIN DE REVOLUTIONNER LES CORPS HUMAINS

Passées du bureau à la poche, de l’ordinateur au mobile, les technologies du numérique se sont emparées de notre corps pour nous rendre toujours plus performants et connectés et font de nous des hommes qu’on dit “augmentés”, de nouveaux humains intimement liés à des machines et des réseaux, des robots qui pensent et bougent différemment, souvent sans même que l’on s’en rende compte.
imenter sa vie sexuelle avec les lunettes du futur, Homer Simpson n’est pas le seul à y avoir pensé. Dans le business, on dit souvent qu’une technologie a prouvé son utilité quand on lui a trouvé une application sexuelle. Là encore, les Google Glass peuvent s’en féliciter ! Plusieurs entreprises leur imaginent déjà un immense intérêt dans le secret de nos alcôves. Parmi les projets, la future application Glance a déjà séduit par son concept. Des centaines d’internautes ont écrit à ses inventeurs pour pouvoir l’essayer. Que promet Glance ? « Changez votre expérience des moments intimes. Ne manquez plus rien, les deux côtés d’un seul regard », résument ses créateurs.*

Comment ça marche ? Chacun des amants enfile une paire de Google Glass. Dites alors à vos lunettes : « OK Glass, c’est le moment » et vous commencez à voir sur l’écran, en direct, la scène telle qu’elle est vécue par votre partenaire, comme à travers son regard. L’entreprise conseille d’enchaîner avec les instructions « OK, baisse la lumière » et « OK, joue du Marvin Gaye » – mais tout cela n’est pas obligatoire… Si vous avez une panne d’inspiration, dites : « OK Glass, donne-moi des idées » et une nouvelle position du Kamasutra vous sera suggérée. Bien entendu, vos lunettes peuvent tout enregistrer de vos ébats – sous l’angle de chaque regard – pour les revoir ensuite en amoureux ou partager la séquence avec des amis… Le procédé est néanmoins risqué : outre l’inévitable fuite des fichiers sur Internet, a-t-on vraiment envie de découvrir ce que voit notre partenaire lorsque nous faisons l’amour ? Je vous laisse trancher…

Certains croient y voir un canular, mais cette imagination débordante n’étonne guère le sexologue Yves Ferroul. « L’utilisation de la technique pour agrémenter la sexualité est vieille comme l’outil, m’explique-t-il14. Les humains ont fabriqué des godemichés des milliers d’années avant notre ère. Chaque progrès a vu se développer un usage sexuel en parallèle. On a même utilisé des machines à vapeur pour créer un mouvement de va-et-vient ou de vibration ! Tout ce bric-à-brac encombrant a disparu avec l’électricité. Et le succès a été immédiat ! » Dans cette nouvelle ère de la communication, Internet et les smartphones se sont également révélés de précieux outils pour diffuser de la pornographie ou faciliter les rencontres d’un soir. Mais pas uniquement… « Il n’y a pas qu’un usage individuel. Des lettres érotiques à l’amour au téléphone, les couples sont suffisamment inventifs pour utiliser ces techniques destinées à pallier les séparations temporaires ou pimenter leur vie sexuelle. Que les Google Glass surgissent dans la sexualité est une pente très naturelle. Dans la littérature érotique ancienne, il y a toujours eu un jeu d’enrichissement des sensations. Tout ce qui permet de réaliser des fantasmes entre adultes consentants est promis au succès. » Après tout, n’est-ce pas qu’une évolution du miroir dans la chambre à coucher ?

L’obsession corporelle

Ont-ils été convaincus par Homer Simpson ou notre esprit fripon ? Malgré les protestations de certains, les grandes voix de l’industrie sont sûres de leur coup et de leur vision : une informatique corporelle inéluctable qui emporte tout sur son passage. Tout simplement parce qu’ils y voient le sens de l’Histoire. « Tout s’accélère, l’avenir des technologies et celui de l’humain fusionnent car la technologie est plus efficace lorsqu’elle se rapproche de nous, m’explique Phil Libin, PDG de l’appli connectée Evernote. Il y a eu une transition des ordinateurs de bureau aux portables puis aux smartphones et maintenant cette informatique corporelle. » Toujours plus proche ! « Nous n’allons plus vers la technologie car elle ne nous quitte plus. La prochaine étape est qu’elle marche en permanence, qu’on en tire un bénéfice en permanence. C’est pour cela que nous travaillons beaucoup sur les Google Glass mais aussi sur les montres connectées Samsung et Sony. Il faudra quelques années pour qu’elles deviennent grand public mais cela décollera très vite une fois un cap passé. »

Tout juste peut-on trouver des acteurs qui doutent d’un décollage immédiat de ces technologies : deux grandes figures de la Valley m’auront tenu des discours un peu plus mesurés. « Quand je pense à ces nouveaux appareils que l’on porte sur le corps, je pense à la science-fiction, à des livres comme Le Guide du voyageur galactique. Je trouve les Google Glass très intéressantes,Tout juste peut-on trouver des acteurs qui doutent d’un décollage immédiat de ces technologies : deux grandes figures de la Valley m’auront tenu des discours un peu plus mesurés. « Quand je pense à ces nouveaux appareils que l’on porte sur le corps, je pense à la science-fiction, à des livres comme Le Guide du voyageur galactique. Je trouve les Google Glass très intéressantes, et je me dis qu’elles peuvent être très utiles pour certaines tâches : des professions comme les médecins, les ingénieurs mécanique y trouveront un intérêt évident. Maintenant, je suis assez sceptique sur le fait que beaucoup de gens les adoptent », admet James Park de Fitbit. « Nous avons déjà une application Google Glass qui permet de changer le thermostat dans votre maison. Je crois que ces appareils seront très populaires pour des tâches spécifiques mais je n’ai pas encore la réponse à une question majeure pour augurer de leur succès auprès du grand public. Seront-elles socialement acceptées ? » s’interroge pour sa part le patron de Nest, Tony Fadell.

Mickey en renfort

Mais l’informatique corporelle pourrait aller très vite, beaucoup plus vite que ce que l’on croyait jusqu’ici. Elle est devenue une telle obsession dans la Silicon Valley que tout le monde veut avoir son projet de lunettes ou de bracelet connecté, un peu comme avec les applications tactiles il y a six ans ou les pages Facebook il y a trois ans. La vague est très puissante. Ceux qui ne surfent pas dessus ont peur de passer pour des « losers », des gros ringards. Brandissant un nouveau bracelet 100 % connecté, le grand patron des parcs d’attractions Disney ne boude pas son plaisir de participer au mouvement. « Ce bracelet va tout remplacer : votre entrée dans le parc, la clé de votre chambre à l’hôtel, votre ticket de parking, votre accès prioritaire à certaines attractions… Toutes les interactions avec Disneyland passeront par ce bracelet, ce qui vous permettra de vous débarrasser d’une dizaine de papiers ! En allant sur notre site, vous choisirez tout ce que vous voulez faire dans le parc et vous recevrez ces bracelets par la poste. Un pour chaque membre de la famille, même les enfants en auront. Bien entendu, vous pourrez faire vos achats dans le parc avec, grâce à un code secret », vante Tom Staggs en souriant.

Décollage dès 2014. Pour évangéliser le marché, expliquer le concept à ses clients, Disney a fait appel à sa famille la plus geek : les super-héros des Indestructibles. Dans une vidéo soignée, Edna, leur couturière spécialisée dans la confection de costumes de super-héros, vante les avantages de porter un bracelet connecté – pardon, un « bracelet magique ». Outre les entrées au parc et les achats, les bracelets permettront de vous identifier automatiquement sur les photos postées sur Facebook. Les personnages Disney pourront connaître instantanément le nom de vos bambins. « Une princesse pourra savoir que la petite fille qui vient l’embrasser s’appelle Suzy et cela lui permettra de faire vivre un moment beaucoup plus personnel à votre enfant. Et, si vous l’acceptez, Mickey, qui parle désormais, pourra aussi s’adresser à vos enfants directement par leur prénom », se réjouit Tom Staggs. Magique ?

Extrait de “Nous sommes tous des robots”, d’Olivier Levard, aux éditions Michalon, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

http://www.atlantico.fr/

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/cyber-sex-google-glasses-comment-informatique-est-en-train-revolutionner-corps-humains-sommes-tous-robots-olivier-levard-michalo-1039853.html#3WwiJylDyFXG6RWx.99

Video

MABINA EWUTA NA LOLA

LES RACINES DE LA DANSE DANS LA BIBLE
Faire une recherche biblique sur les racines du mot « danser » est très intéressant ; on y trouve des détails scripturaires qui spécifient la manière dont était vécue la danse dans le contexte de l’époque et aussi comment, de quelle manière, le célèbre roi David avait dansé devant l’Éternel : d’une façon très peu conventionnelle, il faut le dire !

Ainsi, dans la Bible, on découvre deux aspects : les danses préparées, qui faisaient souvent partie de la tradition, et la louange spontanée vers l’Éternel telle que David et d’autres l’ont vécue.

On se rend compte aussi que la danse fait partie intégrante de la Bible :

a) Elle fait partie de la culture hébraïque, tout comme chaque peuple a, à l’origine, sa propre expression corporelle, et donc sa propre identité. Elle se fait alors en cercles, en figures et lignes …

b) Elle fait partie de l’expression naturelle et épanouie de l’être vivant dans une relation intense avec son Créateur… Dans ce sens, la Bible fait même danser la nature et les animaux !

Au premier abord, certains pourraient dire que le Nouveau Testament est pratiquement exempt de toute notion explicite de danse … Mais, si les noces de Cana ont eu lieu (premier miracle de Jésus), on devait y danser, comme dans toutes réjouissances ! Jésus restait-il dans son coin ou prenait-il part à la fête…?

Danser pour exprimer la joie est synonyme de respirer pour le peuple juif dont est issu Jésus: c’est inné. Si vous avez des doutes, allez encore aujourd’hui en Israël ! Danser est une façon de vivre et d’aborder la vie, seul ou en communauté.

La Bible nous enseigne ainsi pleinement sur la danse, ses bienfaits, ses pourquoi et comment. On y considère autant de danses chorégraphiques que de danses spontanées.

Les deux ont leurs places complémentaires devant Dieu, à partir du moment où le coeur et la motivation sont justes. Nous verrons ainsi que Dieu nous met également en garde contre les possibles déviations. La Bible, mode d’emploi pour les chercheurs de Vie, nous parle d’une manière parfaite sur la danse !

I – La danse préparée, chorégraphiée

MACHOWLAH (MEK-O-LAW’)

Danse, danser, en dansant ; danse (comme une danse en deux rangs), danser ; danse de groupe, ronde éventuel. selon d’autres : comme un choeur de musique dans un camp.
Avec la notion d’art, de création chorégraphique. Certainement des pas et gestes effectués par un ou des solistes repris en choeur par le reste des danseurs…

Juges 11:34 – Jephthé retourna dans sa maison à Mitspa. Et voici, sa fille sortit au devant de lui avec des tambourins et des danses.

1 Samuel 21:11 – Les serviteurs d’Akisch lui dirent : N’est-ce pas là David, roi du pays ? N’est-ce pas celui pour qui l’on chantait en dansant : Saül a frappé ses mille, et David ses dix mille ?

1 Samuel 29:5 – N’est-ce pas ce David pour qui l’on chantait en dansant : Saül a frappé ses mille, et David ses dix mille ?

Cantique 6:13 (7-1) – Reviens, reviens, Sulamithe ! Reviens, reviens, afin que nous te regardions. Qu’avez-vous à regarder la Sulamithe comme une danse de deux choeurs ?

Exode 15:20 – Marie, la prophétesse, soeur d’Aaron, prit à sa main un tambourin, et toutes les femmes vinrent après elle, avec des tambourins et en dansant.

1 Samuel 18:6 – Comme ils revenaient, lors du retour de David après qu’il eut tué le Philistin, les femmes sortirent de toutes les villes d’Israël au-devant du roi Saül, en chantant et en dansant, au son des tambourins et des triangles, et en poussant des cris de joie.

Jérémie 31 :4 – Je te rétablirai encore, et tu seras rétablie, Vierge d’Israël! Tu auras encore tes tambourins pour parure, Et tu sortiras au milieu des danses joyeuses.

!!! La Bible nous donne néanmoins un exemple de perversion de la danse avec ce verbe précis: La danse détournée vers l’idolâtrie dans Exode 32 .

Exode 32:19 – Et, comme il approchait du camp, il vit le veau d’or et les danses. La colère de Moïse s’enflamma ; il jeta de ses mains les tables, et les brisa au pied de la montagne.
Danses : un groupe (de danseurs et chanteurs), une danse circulaire, des danses. La danse en Judée n’était pas mixte. Elle était généralement accomplie par des danseurs professionnels.

Luc 15:25 – Or, le fils aîné était dans les champs. Lorsqu’il revint et approcha de la maison, il entendit la musique et les danses.

C’est une merveilleuse image du Père qui accueille son fils prodigue à la maison en lui préparant une fête et des danses chorégraphiées en son honneur… Connaissant le merveilleux parallèle que nous pouvons faire avec nos vies et la façon dont Dieu nous aime, nous pouvons dire que probablement il nous accueillera au ciel de cette façon ! …Et que le ciel se réjouit ainsi chaque fois qu’une personne repentante revient auprès de son Créateur et Père.

!!! Il est intéressant de noter le regard sec et amer du fils ainé qui regarde son manque de profit, et qui, hautain, ne se réjouit pas et n’accueille pas son frère: attention ! Il y a des regards sans amour et mauvais à éliminer de nos vies et de nos églises.

CHAGAG (KHAW-GAG’)

!!! Notion péjorative de danse de débauche des ennemis d’Israël : Fête, célébrer, célébrer la fête, danser, vertige, tourner en cercle, danser, chanceler.

1 Samuel 30:16 – Il lui servit ainsi de guide. Et voici, les Amalécites étaient répandus sur toute la contrée, mangeant, buvant et dansant, à cause du grand butin qu’ils avaient enlevé du pays des Philistins et du pays de Juda.

!!! La danse détournée : manipulation, moyen de séduction
Vient de « orchos » (un rang ou cercle) Danser.

Il n’était pas coutumier pour des demoiselles de haut rang de danser au-delà de la limite du harem. La danse orientale, dans ce cadre spécifique, a un caractère libertin. Mais la méchante mère poussait sa propre fille à se dégrader elle-même dans le but de séduire, de manipuler et d’accomplir son projet de meurtre.

Matthieu 14:6 – Or, lorsqu’on célébra l’anniversaire de la naissance d’Hérode, la fille d’Hérodias dansa au milieu des convives, et plut à Hérode.

Marc 6:22 – La fille d’Hérodias entra dans la salle ; elle dansa, et plut à Hérode et à ses convives. Le roi dit à la jeune fille : Demande-moi ce que tu voudras, et je te le donnerai.
II – La danse spontanée

KARAR (KAW-RAR’)

Danser, tourner sur soi, danser, virevolter.

2 Samuel 6:16 – Comme l’arche de l’Éternel entrait dans la cité de David, Mical, fille de Saül, regardait par la fenêtre, et, voyant le roi David sauter et danser devant l’Éternel, elle le méprisa dans son coeur.

SACHAQ (SAW-KHAK’)

Divertir, jouer, chanter, danser, se rire, sourire, se jouer, plaisanter, réjouissances joyeuses (danses), rire, jouer, faire un jeu, jouer (y compris musique instrumentale, chant, danse)

1 Chroniques 15:29 – Comme l’arche de l’alliance de l’Éternel entrait dans la cité de David, Mical, fille de Saül, regardait par la fenêtre, et voyant le roi David sauter et danser, elle le méprisa dans son coeur.

1 Chroniques 13:8 – David et tout Israël dansaient devant Dieu de toute leur force, en chantant, et en jouant des harpes, des luths, des tambourins, des cymbales et des trompettes.

!!! Mical, reine et femme de David, a porté un regard juge et méprisant sur son mari qui dansait spontanément à coeur ouvert… Prenons garde ! L’ attitude de Mical a amené la stérilité jusqu’à la fin de sa vie.

DUWTS (DOOTS)

Bondir, sauter, danser, bondir de joie.

Psaume 87:7 – Et ceux qui chantent et ceux qui dansent s’écrient : Toutes mes sources sont en toi.

MACHOL (MAW-KHOLE’)

Danse, allégresse, manifestation de joie.

Jérémie 31:4 – Je te rétablirai encore, et tu seras rétablie, Vierge d’Israël ! Tu auras encore tes tambourins pour parure, et tu sortiras au milieu des danses joyeuses.

Jérémie 31 :13 – Alors les jeunes filles se réjouiront à la danse, les jeunes hommes et les vieillards se réjouiront aussi, je changerai leur deuil en allégresse et je les consolerai ; je leur donnerai de la joie après leurs chagrins.

Allégresse : en danse dans les versions anglaises (into dancing)

Psaume 149:2-19 – Qu’Israël se réjouisse en celui qui l’a créé ! Que les fils de Sion soient dans l’allégresse à cause de leur roi ! Qu’ils louent son nom avec des danses, qu’ils le célèbrent avec le tambourin et la harpe ! Car l’Eternel prend plaisir à son peuple, Il glorifie les malheureux en les sauvant. Que les fidèles triomphent dans la gloire, qu’ils poussent des cris de joie sur leur couche!

C’est dans la louange et la danse que nous pouvons avoir victoire sur nos épreuves et nos ennemis, visibles et invisibles.

Psaumes 150:4 – Louez-le avec le tambourin et avec des danses ! Louez-le avec les instruments à cordes et le chalumeau !

RAQAD (RAW-KAD’)

Sauter, prendre les ébats, faire bondir, roulement (des chars), danser, bondir.

Ecclésiaste 3:4 – (Il y a un temps pour tout) un temps pour pleurer, et un temps pour rire; un temps pour se lamenter, et un temps pour danser.

Psaume 29:6 – Il les fait bondir comme des veaux, et le Liban et le Sirion comme de jeunes buffles.

Psaumes 114:6 – Qu’avez-vous, montagnes, pour sauter comme des béliers, et vous, collines, comme des agneaux?

Ésaïe 13:21 – Les animaux du désert y prendront leur gîte, Les hiboux rempliront ses maisons, Les autruches en feront leur demeure. Et les boucs y sauteront.

CHUWL (KHOOL) ou CHIYL (KHEEL)

Engendrer, danser, danseuse, trembler, transpercer, mettre bas, réussir, enfanter, espérer, être né, fondre, tremblement, tourner sur soi, douleurs de l’accouchement.

Juges 21:21 – Vous regarderez, et voici, lorsque les filles de Silo sortiront pour danser, vous sortirez des vignes, vous enlèverez chacun une des filles de Silo pour en faire votre femme, et vous vous en irez dans le pays de Benjamin.

Juges 21:23 – Ainsi firent les fils de Benjamin ; ils prirent des femmes selon leur nombre parmi les danseuses qu’ils enlevèrent, puis ils partirent et retournèrent dans leur héritage; ils rebâtirent les villes, et y habitèrent.

Cette petite étude n’est pas exhaustive ; en effet beaucoup d’autres versets contiennent des verbes qui impliquent une dimension corporelle puissante…

Par exemple dans :
Apocalypse19:7 : Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire; car les noces de l’Agneau sont venues…
ecoute-le-vent.com

Video

LE STAFF DE KING KESTER MET LES POINTS SUR LES “I” (AFFAIRE JOLI MUBIALA)

Jean-Baptiste Emeneya Mubiala, connu sous le nom de King Kester Emeneya, né le 23 novembre 1956 à Kikwit et décédé le 13 février 2014 à Paris, est un chanteur-interprète et auteur-compositeur de musique congolaise de grand talent.
À 17 ans, Jean Emeneya intègre le groupe les Anges noirs (avec Lidjo Kwempa) lorsqu’il est élève à l’institut Don Bosco (aujourd’hui INDOBOnotes 1) à Kikwit1. Après avoir obtenu son bac à l’institut Longo à Idiofa, il est parti étudier les sciences politiques et administratives à Lubumbashi. En juin 1977, il devient membre du groupe Viva La Musica. Il crée son propre groupe le Victoria Eleison le 24 décembre 1982. Il devient alors l’artiste africain le plus populaire des années 1980-1990.

Il a introduit le synthétiseur et la programmation musicale assistée par ordinateur dans la musique congolaise2, rompant avec le style folklorique jusque-là incarné par le célèbre Zaiko Langa-Langa. Il en résultat a un album Nzinzi en 1987 immense succès commercial1 et vendu à plus d’un million d’exemplaires3. Après des années de succès avec des chansons populaires, en 1993, il sort son album Everybody distribué par Sonodisc avec une qualité de son exceptionnel. Everybody a été un grand succès à l’échelle internationale.

Pendant sa carrière, Emeneya Mubiala reçoit de nombreux prix sur le plan international et national, dont successivement celui de meilleure vedette de l’année au Congo de 1982 à 1989. Werrason et JB Mpiana se sont servis de ses chansons et de son rythme musical pour créer le groupe Wenge Musica. Emeneya est aussi une grande figure de la sape4avec ses vêtements sur mesure Gianni Versace, Masatomo et Levi’s Strauss & Co. Il fait des albums avec une qualité de son exceptionnel comme Nzinzi, Everybody, Live in Japan, Succès Fous et tant d’autres….

Artiste de renommée internationale, il s’est produit sur plusieurs continents. En septembre 1988, aux côtés de Pepe Kalle, Aurlus Mabele, François Lougah, il se produit au concert d’Abeti Masikini au Zénith de Paris5. Il se produit aussi au Japon en 1991 et en Amérique du Nord. Il s’est encore produit avec son groupe au Zénith de Paris en 2001 et l’Olympia de Paris en 2002 et 20081,6 Ses concerts ont toujours été reconnus comme spectacle de l’année par la presse congolaise. Un autre spectacle a eu lieu en Suisse devant plus de 12 000 personnes, une première pour un artiste africain dans ce pays.

Le 26 octobre 1997, plus de 30 000 personnes sont venus l’accueillir à l’aéroport international de Ndjili lors de son retour au pays après 7 ans d’absence et le 15 Novembre 1997, il fait un grand concert au Stade des Martyrs devant plus de 80 000 personnes jamais égalé à ce jour.

Avec plus de 1000 chansons dans sa carrière, Kester Emeneya a été reçu plusieurs fois par le président Mobutu Sese Seko, à trois reprises par le président Laurent-Désiré Kabila et deux fois par le président Joseph Kabila. L’honneur lui avait été accordé par le président Mobutu d’agrémenter la soirée de la visite du président français François Mitterrand au Palais des Congrès de Kinshasa.

En 37 ans de carrière, Emeneya aura vendu plusieurs millions de disques à travers le monde.

le 18 Octobre 2002, il est le premier musicien à enseigner le cours de chant à l’Université de Limerick en Irlande du nord en tant que “Professeur Visiteur”. Les funérailles de King Kester Emeneya restent la plus grande manifestation de tous les temps au Congo. Le Pape François avait reçu au Vatican l’épouse d’Emeneya et ses enfants le 6 Avril 2014 pour leur présenter ses condoléances les plus émues Pour cette énorme perte.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]
King Kester Emeneya réside avec sa famille en France depuis 1991 jusqu’à sa mort en 2014. Il a deux résidences officielles à Kinshasa, dans le très huppé quartier de Ma Campagne. L’une d’elles surnommée The King Ranch et l’autre La Maison-Blanche en référence à la Maison-Blanche à Washington DC.

King Kester Emeneya décède des suites d’un infarctus le 13 février 2014 à 5h30 au centre chirurgical Marie-Lannelongue en région parisienne à l’âge de 57 ans.

La star laisse ainsi une veuve, plusieurs enfants et une œuvre abondante.

Emeneya aurait connu deux divorces dans sa vie de couple et il laisse après sa mort 11 enfants : Afimiko, Yannick, Samantha, Marylin, Kévin, Miles, Leslie, Bradley, Gregory, Brandon et Francky (7 garçons et 4 filles). Il eut 11 enfants issus de trois femmes.
Discographie[modifier | modifier le code]
Miléna (1977, Viva La Musica)
Kaba Zonga (1978, Viva La Musica)
Ndako Ya Ndélé (1978, Viva La Musica)
Kayolé (1979, Viva La Musica)
Ata Nkalé (1979, Viva La Musica)
Dikando (1980, Viva La Musica)
La Runda (1980, Viva La Musica)
Dembela,Ngonda (1980, Viva La Musica)
Mishueni, Fleur d’été, Horoscope (1981, Viva La Musica)
Naya (1982)
Ngabelo (1982)
Okosi ngai Mfumu (1982)
Surmenage (1983)
Kimpiatu (1985)
Willo Mondo (1985)
Wabelo (1986)
Ambenzo (1987)
Manhattan (1987)
Deux Temps/Kwassa Kwassa (1987)
Nzinzi (1987)
Mokusa (1990)
Djo Kester (1991)
Polo Kina (1992)
Everybody (1993)
Live in Japan (1994)
Live (1995)
Pas de contact (1996)
Succès Fous (1997)
Mboka Mboka (1997)
Never Again Plus jamais (1999)
Longue Histoire (Volume 1 & 2) (2000)
Live au Zénith de Paris (2001)
Live à l’Olympia (Bruno COQUATRIX) de Paris (2002)
Rendre à César … … ce qui est à César. (2002)
Nouvel Ordre (2002)
Skol (2006)
Le Jour Le Plus Long(2007)
This is Me (2014)
wikipedia

Image

CETTE HISTOIRE EST TROP TOUCHANTE

CETTE HISTOIRE EST TROP TOUCHANTE

Akim s’était enfin trouvé une copine.cela faisait bien, longtemps que ses parents desésperaient de ne pas le voir marié,avec un foyer et des enfants.AKim,à 38 ans avait toujours u une relation compliquée avec les fiiles et sa timidité n’arrangeaient rien.Il ésperait trouver la perle rare à présenter à ses parents,et ce mercredi il fit la connaissance de fatima 32 ans.Ce fut le coup de foudre et ils ne se quittérent jamais plus….
C’etait l’amour fou.Leur complicité était évidente et en une semaine des projets de vie commune naissaient déja.Akim fit la promotion de la fille auprés de sa famille et ses parents étaient enfin rassurés d’avoir bientôt un petit fils ou une petite fille…
Mais avant tout,il fallait doter et marier Fatima.C’est ainsi que six mois aprés leur rencontre,les deux jeunes tourtereaux s’appreterent à convoler…se demandèrent les fréres et soeurs d’Akim.Ils se mirent en quête de renseignement sur la future épouse de leur frére…ils d’ecouvrent que Fatima était une prostitué,une “tiaga”…
Les freres et soeurs mirent les parents au courant de la sulfureuse et déshonorante réputation de Fatima..Tout le monde était au courant sauf le principal interessé Akim! Persone n’osait lui en parler de peur de briser son tout nouveau bonheur …Est-ce le manque de courage,ou l’hypocrisie caractérisant la plupart des humains?Je ne le sais pas!Je ne sais pas non plus comment des parents peuvent ne pas tenir un language de verité face a leur propre enfant qui s’engage dans une relation qui à priorie est partie pour durer?Personne n’avait osé affronter Akim jusqu’àu jour de la grande réunion óu les féstivites du mariage devraient être debattues…
Ce samedi,veille du mariage,était une belle journée.Dans la maison,c’etait la grande efférvescence.Tout le monde était là,la reunion commenca….
C’est l’oncle d’Akim qui prit la parole en premier.Il rappela les valeurs de la famille et souhéta longue vie au couple.Deux autres personnes parlérent et insistérent sur la responsabilités des futures époux.Vint alors le tour du pére d’Akim.<<mon fils cela faisait bien longtemps que nous attendions tous ce moment,mais avant tous j'aimerais que tu sois conscient du chemin que tu veux emprunter..Je n'ai pas eu le courage de te dire certaines choses mais nous sommes pratiquement à la porte du non retour.Je dois te dire ce que tout le monde sait mais que personne dont moi n'a osé te dire".A ces mots les visages se détendirent,comme soulagés que le secret sorte enfin…
"Tes fréres et soeurs t'aiment beaucoup et c'est cette amour qui les a pousser a enquêter sur cette fille.Et bien évidemment on n'a decouvert qu'elle était d'une moralité douteuse,qu'elle se prostituait,qu'elle pourait déshonorer et détruire ta vie..Je suis désolé de n'avoir pas eu plutôt le courage de te le dire".La mère d'Akim hocha la tête en signe d'approbation du mensonge de son mari.Tout le monde attendait la réaction d'Akim qui depuis le debut du discours de son père avait la tête baissée.Il ose enfin la relever.C'etait le silence total.Tout les regard était braqués sur lui.Il prit la parole.…Tout le monde avait l’air surpris.Akim continue sur la même lancée
Akim s’adresse ensuite a Miriam:Miram la soeur cadette d’Akim se leva et quitta la salle..Aziz le frére ainé d’Akim quitta la salle lui aussi..Akim continue sa plaidoirie en s’adressant cette fois ci a sa mére.…la maman d’Akim quitta la salle a son tour.Akim voulu continuer en apostrophant son père mais son oncle l’interrompit…
Le mariage eut lieu,le couple s’installa dans une grande maison òu deux ans plutart madame Akim donna naissance à de magnifiques jumeaux,suivis de la petite aicha qui boucla la boucle quelques années apres…….
Sans cette audace face à la famille ,Mr Akim serait peut-etre encore un celibataire sans enfant! Ou alors il aurait épousé une fille de bonne famille qui serait peut-être devenue la pute tant redoutée…Ne jugeons point!!! Laissons ce role a Dieu!!! A un certain age on doit plus se laisser dicter sa conduite.
Oublions le passé!!Vivons le present!!!Mettons notre éspoir dans l’avenir!!!
La vie nous réserve bien des surprises…
La prostituée d’hier peut être l’epouse et la mère exemplaire de demain!!!
Le criminel d’hier peut étre l’imame ou le pasteur de demain avec une grande foi!!!
Ayons des convictions et defendons les!
Lu pour vous
YM JVCV Pp2Bb

Video

TEMOIGNAGE YA NDEKO OYO ABENGISAKI MWASI NA POTO, MWASI AKIMI AZWI ZEMI LIBANDA (1ere PARTIE)

C o m m e n t g u é r i r d e n o s b l e s s u r e s é m o t i o n n e l l e s

pourquoi le passé se répète-t-il? pourquoi toujours « choisir » le même type de partenaires
amoureux, indifférents ou violents, mais qui, de toute façon, nous feront revivre
inévitablement le même sentiment d’abandon si bien connu de notre enfance? pourquoi
reproduire avec nos enfants ces attitudes dominatrices qui ont marqué notre jeunesse à tel
point que nous nous étions pourtant bien promis de ne jamais les faire revivre aux autres?
Pourquoi sommes-nous prisonniers, tel dharatarâstra, ce grand roi d’orient, qui, il y a de cela plusieurs
millénaires, souffrant d’avoir perdu la maîtrise de sa vie, s’exclamait ainsi : « Je sais ce qui est bien et je
ne le pratique pas. Je sais ce qui est mal et cela ne m’empêche pas de m’en abstenir. un dieu qui se trouve
dans mon cœur me dirige et j’agis selon ses directives ». Quel est ce « dieu » qui dirige ainsi notre vie,
se cache effectivement dans les profondeurs de notre corps et ordonne tous ces scénarios répétitifs qui
échappent à notre volonté? Ce « dieu » dominateur, qui fait parfois office de « démon », s’appelle en
réalité : « inconscient corporel », « mémoire émotionnelle » ou « mémoire corporelle ».
l’existence des « scénarios récurrents », des « compulsions de répétition » ou de ce que nous appelons
plus communément nos « patterns » remonte fort loin dans l’histoire et continue de façonner notre
histoire personnelle dont certaines pages se répètent douloureusement.
si le passé se répète si douloureusement, c’est parce qu’il est inachevé.
sur le plan émotionnel.
une situation mal complétée, mal finie, entrave la libre expression de l’émotion qui reste alors figée,
gelée, imprimée en soi, au lieu de s’évacuer hors de soi. C’est ainsi qu’un deuil, récent ou très ancien,
que nous n’avons pas pu ou voulu pleurer, se manifestera par la persistance de nos maux de ventre
ou la fréquence de nos migraines. les larmes contenues et retenues dans notre cœur brisé se feront
entendre d’une autre façon. l’émotion étouffée prendra un moyen détourné pour s’exprimer : ce qui
ne passe pas par le mot et l’émotion risque fort de se traduire en maux, car tout ce qui ne s’exprime
pas, s’imprime, nous réprime, parfois même va jusqu’à nous supprimer en empruntant l’une ou
l’autre de ces nombreuses maladies de civilisation dites psychosomatiques. Combien de troubles
cardio-vasculaires ou de cancers se sont préparés dès l’enfance, alors qu’ il était interdit de pleurer
ou de se fâcher sous peine d’un retrait d’amour ou encore d’une menace physique? et pendant le reste de notre vie, cette interdiction originelle devient une auto-interdiction journalière très souvent
même justifiée : pleurer devient une perte de temps, se mettre en colère, une perte d’énergie. mais
où la charge émotionnelle s’en va-t-elle? Justement, elle ne s’en va nulle part, puisqu’elle se loge dans
notre mémoire corporelle et elle agit de manière souterraine. le non-exprimé émotionnel se loge
et s’imprime en nous en construisant peu à peu une véritable cuirasse musculaire, telle une armure
qui nous étouffe et nous écrase, contribuant par le fait même à la répétition de nos anciennes
blessures émotionnelles. l’émotion réprimée en nous agit un peu à la manière d’un aimant qui
attire une situation semblable afin qu’elle puisse enfin s’exprimer et se libérer. notre corps cuirassé
contient une multitude de ces maux émotionnels reliés à des situations inachevées, camouflés dans
nos maux physiques que le langage courant exprime fort judicieusement : « tenir le coup (cou) »,
« en avoir plein le dos », ne plus pouvoir « sentir » une personne ou « digérer » une situation. une
page de notre histoire émotionnelle tente fréquemment de se raconter à travers nos douleurs et nos
maladies, mais nous préférons éviter d’établir des liens avec notre vécu émotionnel. les muscles ne
sont que des muscles, les émotions, que des émotions, et il n’y a aucun rapport entre le « corps »
et « l’âme ». Pourtant, les émotions respirent et vivent au cœur même de notre chair. bien sûr, tous
nos maux corporels ne reposent pas sur d’anciennes blessures émotionnelles, mais il peut s’avérer
judicieux de s’interroger sur notre vécu émotionnel qui précède la manifestation d’un symptôme.
nous aimerions bien croire que le passé est chose du passé et que nous n’y pouvons rien. illusion
que nous voulons réconfortante, mais qui dénote une bien mauvaise connaissance de ce passé
émotionnel. le passé vit encore en nous et contamine fréquemment notre présent. nous devons
apprendre à repérer ces situations où le passé se rejoue, parce qu’à ce moment précis, c’est un enfant
d’âge préscolaire qui se retrouve aux commandes d’un corps d’adulte. un enfant blessé vit dans
ce corps d’adulte qui voit le présent à travers les yeux du passé. sortir du passé, donc de notre
enfance blessée, demande beaucoup d’humilité en sachant reconnaître ces moments d’immaturité
et d’infantilisme qui nous empêchent de bien vivre le temps présent
toutes nos relations affectives se construisent à partir de notre première relation d’amour
avec les figures maternantes de notre enfance. Cette première relation d’amour avec nos parents
devient un prototype qui influencera notre façon d’être en relation. inutile de mentionner que les
conflits, les blessures d’amour mal guéries se rejoueront dans nos relations affectives ultérieures.
il y a souvent un important nettoyage à faire avec notre enfance et les émotions qui ne se sont
jamais exprimées. la colère refoulée jadis se retournera souvent contre soi, à travers des idées
dévalorisantes et autodestructrices, ou se déplacera sur nos partenaires amoureux ou nos enfants.
n’oublions jamais que le réprimé en nous cherche constamment une voie d’expression; si la voie
— voix — normale reste interdite, d’autres voies détournées seront alors empruntées : les maux
physiques, relationnels ou existentiels.
Pour guérir nos blessures émotionnelles d’enfance, il convient également d’apprendre à faire de
l’instant présent une occasion de guérison. Dans notre inconscient corporel, le temps n’existe
pas; ce qui s’est produit il y a trente ou quarante ans reste toujours bien vivant dans notre
mémoire émotionnelle, et c’est justement parce que le temps cesse de s’écouler que l’instant présent
peut devenir un moment de guérison. le passé et le présent se superposent, « cohabitent » dans le
même temps et le même espace, et l’ancienne blessure d’amour peut se guérir grâce à une attitude
d’ouverture. Ce qui n’a pas été évacué jadis, mais qui demeure toujours « frais » dans notre inconscient
corporel, pourra-t-il trouver une façon de se compléter? les situations émotionnelles inachevées,
toujours figées en nous, vont-elles pouvoir se compléter enfin dans l’expression libératrice?
l’émotion nous ouvre souvent une porte sur le passé, d’autant plus qu’elle s’exprime dans la démesure,
indice important dévoilant nos blessures anciennes. Comment déjouer à ce moment précis l’emprise
du passé? Allons-nous, encore une fois, ravaler ces émotions trop longtemps réprimées et contenir
intérieurement toute cette intensité émotionnelle? nous laisserons-nous emporter par notre
émotivité en revivant simplement nos anciennes blessures émotionnelles ou nous laisserons-nous
porter par elle pour accéder véritablement au temps présent et à la maturité?
l’émotion nous informe de nos besoins et sa démesure indique qu’il s’agit bien d’un besoin d’enfant
que nous espérons voir reconnu et enfin satisfait par l’autre. l’émotion informe, mais elle déforme
aussi notre perception. nous voyons le fait actuel avec les yeux du passé. et que fait cet enfant
intérieur, prisonnier de son égocentrisme inhérent à l’enfance? il a toujours raison, son point de
vue est le seul valable et doit absolument prévaloir sur tout autre point de vue extérieur. Combien
de nos scènes de couple se passent en fait entre deux jeunes d’âge préscolaire?
Comment l’émotion doit-elle être utilisée pour accéder à la maturité? si elle informe, mais en
déformant, elle a besoin d’être décantée, épurée afin de déboucher sur une communication véritable,
qui permet à nos anciennes situations émotionnelles inachevées de se libérer dans la parole. l’enfant
possède un vocabulaire fort limité pour traduire son expérience émotionnelle, tandis que l’adulte
que nous sommes devenus en possède amplement. il manque simplement la volonté de rester
ouvert à la communication tout en développant une qualité de présence à soi comme à l’autre.
Cette présence à l’autre — je suis là pour toi — inséparable d’une présence à soi — je suis en contact avec
mes sentiments — et d’une présence à la situation — le passé contamine-t-il actuellement le présent?
— offre un contexte de guérison du passé. Cette qualité de présence favorise une communication
réciproque dans un contexte non défensif et vient, en quelque sorte, réparer nos blessures d’enfance,
si souvent reliées à une présence parentale déficiente dont nous avons souffert
le passé émotionnel s’achève et se complète grâce à cette qualité de présence dans notre
communication qui s’effectue alors au temps présent.

http://www.imagigraphe.com/

Image

CETTE HISTOIRE EST TROT TOUCHANTE

CETTE HISTOIRE EST TROT TOUCHANTE

Akim s’était enfin trouvé une copine.cela faisait bien, longtemps que ses parents desésperaient de ne pas le voir marié,avec un foyer et des enfants.AKim,à 38 ans avait toujours u une relation compliquée avec les fiiles et sa timidité n’arrangeaient rien.Il ésperait trouver la perle rare à présenter à ses parents,et ce mercredi il fit la connaissance de fatima 32 ans.Ce fut le coup de foudre et ils ne se quittérent jamais plus….
C’etait l’amour fou.Leur complicité était évidente et en une semaine des projets de vie commune naissaient déja.Akim fit la promotion de la fille auprés de sa famille et ses parents étaient enfin rassurés d’avoir bientôt un petit fils ou une petite fille…
Mais avant tout,il fallait doter et marier Fatima.C’est ainsi que six mois aprés leur rencontre,les deux jeunes tourtereaux s’appreterent à convoler…<>se demandèrent les fréres et soeurs d’Akim.Ils se mirent en quête de renseignement sur la future épouse de leur frére…ils d’ecouvrent que Fatima était une prostitué,une “tiaga”…
Les freres et soeurs mirent les parents au courant de la sulfureuse et déshonorante réputation de Fatima..Tout le monde était au courant sauf le principal interessé Akim! Persone n’osait lui en parler de peur de briser son tout nouveau bonheur …Est-ce le manque de courage,ou l’hypocrisie caractérisant la plupart des humains?Je ne le sais pas!Je ne sais pas non plus comment des parents peuvent ne pas tenir un language de verité face a leur propre enfant qui s’engage dans une relation qui à priorie est partie pour durer?Personne n’avait osé affronter Akim jusqu’àu jour de la grande réunion óu les féstivites du mariage devraient être debattues…
Ce samedi,veille du mariage,était une belle journée.Dans la maison,c’etait la grande efférvescence.Tout le monde était là,la reunion commenca….
C’est l’oncle d’Akim qui prit la parole en premier.Il rappela les valeurs de la famille et souhéta longue vie au couple.Deux autres personnes parlérent et insistérent sur la responsabilités des futures époux.Vint alors le tour du pére d’Akim.<<mon fils cela faisait bien longtemps que nous attendions tous ce moment,mais avant tous j'aimerais que tu sois conscient du chemin que tu veux emprunter..Je n'ai pas eu le courage de te dire certaines choses mais nous sommes pratiquement à la porte du non retour.Je dois te dire ce que tout le monde sait mais que personne dont moi n'a osé te dire".A ces mots les visages se détendirent,comme soulagés que le secret sorte enfin…
"Tes fréres et soeurs t'aiment beaucoup et c'est cette amour qui les a pousser a enquêter sur cette fille.Et bien évidemment on n'a decouvert qu'elle était d'une moralité douteuse,qu'elle se prostituait,qu'elle pourait déshonorer et détruire ta vie..Je suis désolé de n'avoir pas eu plutôt le courage de te le dire".La mère d'Akim hocha la tête en signe d'approbation du mensonge de son mari.Tout le monde attendait la réaction d'Akim qui depuis le debut du discours de son père avait la tête baissée.Il ose enfin la relever.C'etait le silence total.Tout les regard était braqués sur lui.Il prit la parole.<>…Tout le monde avait l’air surpris.Akim continue sur la même lancée<>
Akim s’adresse ensuite a Miriam:<>Miram la soeur cadette d’Akim se leva et quitta la salle..<>Aziz le frére ainé d’Akim quitta la salle lui aussi..Akim continue sa plaidoirie en s’adressant cette fois ci a sa mére.<>…la maman d’Akim quitta la salle a son tour.Akim voulu continuer en apostrophant son père mais son oncle l’interrompit<>…
Le mariage eut lieu,le couple s’installa dans une grande maison òu deux ans plutart madame Akim donna naissance à de magnifiques jumeaux,suivis de la petite aicha qui boucla la boucle quelques années apres…….
Sans cette audace face à la famille ,Mr Akim serait peut-etre encore un celibataire sans enfant! Ou alors il aurait épousé une fille de bonne famille qui serait peut-être devenue la pute tant redoutée…Ne jugeons point!!! Laissons ce role a Dieu!!! A un certain age on doit plus se laisser dicter sa conduite.
Oublions le passé!!Vivons le present!!!Mettons notre éspoir dans l’avenir!!!
La vie nous réserve bien des surprises…
La prostituée d’hier peut être l’epouse et la mère exemplaire de demain!!!
Le criminel d’hier peut étre l’imame ou le pasteur de demain avec une grande foi!!!
Ayons des convictions et defendons les!
Lu pour vous
YM JVCV Pp2Bb

Video

ECHANGE: FRANC CONGOLAIS CONTRE FRANC CONGOLAIS, KOKAMWA !

Le franc congolais est la devise officielle de la République démocratique du Congo depuis 1998, remplaçant le nouveau zaïre (divisé en 100 makuta). Le franc congolais est divisé en cent centimes. Étant donné la faible valeur nominale de la monnaie, ceux-ci ne sont cependant pas utilisés.
Histoire[modifier | modifier le code]
Jusqu’en 1967, le franc congolais était la monnaie de la République démocratique du Congo et avant du Congo belge. Il fut remplacé par le zaïre avec une valeur de 0,50 USD.

Il fut relancé en juin 1998, le franc congolais valait 0,72 dollar américain. Au 25 septembre 2008, il fallait 561,320 francs pour obtenir 1 dollar américain. Au 24 juillet 2009, il fallait 771,0750 francs pour obtenir 1 dollar américain. Actuellement pour obtenir 1 dollar américain, il faut entre 880,20 à 930,5 francs Il n’existe pas de pièces de monnaie.
Seuls les billets de plus de 50 francs sont toujours en circulation, ainsi que ceux de 10 et 20 francs qui deviennent de plus en plus rares. Les petites coupures de 5 à 50 francs ont longtemps été surnommées « blessés de guerre », étant seules utilisées dans l’Est du pays au moment de la deuxième guerre du Congo, mais surtout à cause de leur état de délabrement, déchirées, ayant perdu certaines de leurs parties… Depuis longtemps, elles ne sont plus renouvelées et sont devenues quasi-inutilisables. Les plus grosses coupures, émises par Kinshasa, étaient jusqu’à il y a peu suspectes, car elles étaient sous le régime de Mobutu Sese Seko vecteur d’inflation
Histoire[modifier | modifier le code]
Le franc congolais est d’abord utilisé depuis l’indépendance du pays, jusqu’à ce qu’il soit remplacé par le zaïre en 1967.
A SUIVRE
wikipedia.com

Video

BERCY MWANA FEAT LOBESO, BILL CLINTON, CELEO, GESAC, TRESOR NZINGA…

Le phénomène “Atalaku” – Une recette pour vendre des titres au Congo
Les “atalaku’’ sont nés tout au début des années 80 dans la musique congolaise, à Kinshasa. L’‘’atalaku’’ est un mot de l’ethnie Kongo qui signifie «regarde ici ». Aujourd’hui, la musique congolaise (des deux rives), ne se conçoit plus sans un ‘’atalaku’’. Il en est de même en Côte d’Ivoire avec l’apparition de la tendance musicale «Coupé décalé». En Côte d’Ivoire, il signifie simplement «éloges». Faire son ‘’atalaku’’ veut dire vanter quelqu’un, comme le font les griots dans la tradition africaine.
A l’occasion des shows dans les night clubs ou autres lieux de spectacles, les disc-jockeys (Dj), ou les animateurs font des ‘’atalakus’’ à certaines personnes qui, émues par le plaisir, déversent sur eux, des sommes d’argent. Ce fait est devenu pratiquement monnaie courante tant dans la vie congolaise qu’en Côte d’Ivoire.
Le phénomène «atalaku» s’est finalement amplifié pour dépasser le cadre de la simple chanson, et prendre un enjeu pécuniaire. Au Congo, le fait de chanter les louanges de quelqu’un s’appelle ‘’mabanga’’. Les musiciens, là-bas, en abusent et cela commence à déranger les autorités. Joseph Kabila Kabange, «le raïs Che Guevara lettre J» (chef de l’Etat), Antoine Gizenga «Mbuta Fudji» (ancien Premier ministre), Vital Kamhere «le pacificateur», (ancien président de l’Assemblée nationale), Ingele Ifoto «Apesa atala te, c’est-à-dire celui qui donne sans compter…» (Député national), Jeanine Mabunda, «la dame de fer» (ministre du Portefeuille), Jean Kimbembe Mazunga «Ya Tonton» (conseiller principal à la Présidence de la république) etc. Les surnoms et sobriquets de ce genre, collés à toutes ces hautes personnalités, décideurs politiques de surcroît, tirent leurs origines du monde musical avant tout.
En effet, célèbres sur tout le continent africain et même au-delà, certaines stars de la musique congolaise ont trouvé la recette pour vendre leurs titres : se faire payer pour chanter les louanges de telle ou telle personnalité ou des litanies de noms plus obscurs. Adam Bombole, «le grand Saoudien, l’homme qui affronte la conjoncture quelle que soit la hausse ou la baisse du dollar » ; Cardoso Mwamba, «le Bill Gates congolais» ; Jean-Marie Lukulasi «Eyadema 40 ans de pouvoir»… En République Démocratique du Congo, stars adulées de la chanson ou musiciens débutants, tous se sont mis au rythme de ces chansons qui vantent les grosses fortunes congolaises ou d’ailleurs… La liste est aussi interminable que surréaliste autant que les surnoms dont les affublent ces musiciens.

Le phénomène s’appelle «Kobwaka libanga», ce qui, en lingala, signifie curieusement «jeter la pierre» à un bienfaiteur que le musicien caresse dans le sens du poil en lui jetant plutôt des fleurs ! La pratique n’est pas nouvelle en RDC. Mais, elle a pris de l’ampleur depuis bientôt une vingtaine d’années, avec la vague des stars de la musique, tels Papa Wemba, Koffi Olomide, Werrason, J-B Mpiana. Aujourd’hui, elle s’est accentuée de manière exponentielle avec la génération de Fally Ipupa «Di Caprio», Ferré Gola «Chair de poule» et bien d’autres.
abidjan.net
2. Atalaku”, un concept très à la mode dans le milieu musical Ivoirien. Depuis 2001, on organise en Côte d’ivoire un concours dénommé ” Atalaku”. Devant la montée de ce phénomène, l’artiste le plus adulé de Côte d’ivoire, Meiway n’avait pas hésité de chanter dans son dernier album: “Ne m’appelle plus Atalaku”, et ce phénomène se deporte sur toute l’Afrique de l’Ouest allant de Dakar jusqu’à Lagos. Comprenez ce que ça veut dire! Donc la léçon musicale de Zaïko Langa Langa est bien prise en compte par les amoureux de la bonne musique. Mais cette créativité est d’abord l’expression des mutations qu’ont connu la musique congolaise. On reconnait son origine du groupe Zaïko Langa Langa Nkolo Mboka dans les années 80. Le phénomène est devenu pratiquement mode de vie, lorsque les DJ ont désertés les platines pour s’inviter sur la scène ivoirienne et lancer le “Coupé-Décalé” qui n’est autre que “Atalaku”.

C’est en tout cas, avec eux, que le langage populaire abidjanais s’est s’enrichi du mot “Atalaku”. Dans la version ivoirienne, il signifie littéralement simplement “éloges”. Faire son “atalaku” veut par exemple dire vanter quelqu’un, comme le font si bien les griots dans la tradition africaine. A l’occasion des show dans les night club ou autres lieux de spectacles, les DJ, ou les animateurs font des “atalakus” à certaines personnes qui émues, déversent sur eux, des billets de banques. Mais le mot “Atalaku” trouve son origine dans la musique congolaise et surtout du Zaïko Langa Langa. Il est même le symbole du bouillonnement de ce rythme.
- Tout est parti du “générique”:

Depuis toujours, la Rumba s’est en effet présenter comme une musique ” à paroles”. Avec des compositions inspirées des faits de société, et qui traversent les temps et les générations. Il y a par exemple des noms qui dans ce cas, résistent aux épreuves du temps. Wendo Kolosoy, Kallé, Joseph Kabasélé, Luambo Makiadi, Pamelo Mounka, Mountouari, Tabu Ley… constituent en tout cas, la légion classique de la Rumba qui privilégie les textes bien cohérents. Ceux-là ont sûr plusieurs générations, bercé l’Afrique. C’est après eux qu’une vague viendra. Elle fera danser les africains avec un rythme fort, endiablé. Zaïko Langa Langa, Olomidé, Wemba, JB Mpiana, Wera Son, Roga Roga, arrivent pris entre le désir commercial et la Rumba dans sa forme classique. Mais pour garder le tempo, ils essaient d’alterner entre les “titres à paroles ” et ” les titres d’animation ” qui finalement, vont prendre le dessus grâce à la très forte demande. ” Les titres d’animation sont une réponse à la demande implicite des boîtes de nuits, et même de certaines capitales africaines dans lesquelles le lingala n’est pourtant pas la langue d’usage. De ce point de vue, les titres d’animation seraient considérés par beaucoup comme une démarche purement commerciale, tandis que les titres à paroles seraient destinés à traverser le temps, pourquoi pas à entrer dans la postérité.” Explique pour sa part, un critique musical congolais. La musique d’ambiance est ainsi consacrée par le dieu argent. Un album entièrement “à paroles” est directement voué à l’échec. Puisque l’audience de ce genre s’est aménuisée au fil des années. Pour les exigences d’un public beaucoup plus jeune et friand de la musique d’ambiance. Les chanteurs congolais s’inventent donc un concept qu’ils appellent “le générique”. C’est lui qui donne le titre à l’album. Dans ce cas, la composition laisse le choix à l’improvisation de l’animateur qu’on appelle “Atalaku”. Au Congo, il y en a plusieurs dont la renommée va désormais au-delà des deux Pays. Ils se sont d’ailleurs donnés des noms très évocateurs. Nono ( NDLR. alias l’Empereur Haïlé Selasié ) de Zaïko Langa-Langa ( le père des Atalakus), Djuna Mumbafu, “CNN” “Bill Clinton”, “Bébé Kérosène”, “Tutu Kaludji”, “Kila Mbongo”, “Dolce Parabolique”, “Mbochi Lipasa” sont entre autres, des animateurs rois des “Atalaku” dans le milieu très chaud et mouvementé de la musique congolaise. Avant chaque titre, l’animateur ou “l’atalaku” s’emploie à citer des noms des personnalités dans tous les domaines de la société.

- Un enjeu économique:

Le phénomène s’est finalement amplifié pour dépasser le cadre de la simple chanson, et prendre la dimension d’un enjeu économique. Certains entrepreneurs qui ont vu l’impact de ces musiques sur les populations en profiteront pour faire leur publicité. C’est par exemples le cas des compagnies, Kin service Express ou Kin Fret Service, des entreprises d’import-export qui sont longuement citées dans des chansons des artistes congolais. Même la multinationale Western Union s’y est mise, en parrainant plusieurs artistes dont Olomidé et Werra Son. Ce dernier est même très clair dans son album “Opération Dragon”. “Pour envoyer de l’argent au pays, contactez ” Western Union” chante Werra. Au même moment, Koffi Olomidé dans ” Droit de Veto ” fait pratiquement comme-lui. Mais là pour une autre entreprise. “Exxon International Trade livre votre voiture à domicile” chante en effet le grand Mopao. Malheureux parmi ces musiciens congolais, beaucoup ignoraient que toute pub se payait. Même le grand Wemba a par exemple passé des années à chanter gratuitement plusieurs couturiers européens dont Armani et feu Gianni Versace. Sans oublier les chaussures de luxe comme JM Weston, Church et Doctor Martens. Dans tous les cas, ce sont des “atalakus”. Même s’ils ont été gratuits. Rendons grâce au groupe Zaïko Langa Langa qui a créé ce concept qui fait danser même la Côte d’Ivoire et l’Afrique de l’ouest aujourd’hui.

Une rédaction de Guillaume DISIYI NDOSIMAO

Video

APRES KING KESTER C’EST LE TOUR DE JR MAROT A L’UNIVERSITE DE LIMERICK

Jean-Baptiste Emeneya Mubiala, connu sous le nom de King Kester Emeneya, né le 23 novembre 1956 à Kikwit et décédé le 13 février 2014 à Paris, est un chanteur-interprète et auteur-compositeur de musique congolaise de grand talent.
À 17 ans, Jean Emeneya intègre le groupe les Anges noirs (avec Lidjo Kwempa) lorsqu’il est élève à l’institut Don Bosco (aujourd’hui INDOBOnotes 1) à Kikwit1. Après avoir obtenu son bac à l’institut Longo à Idiofa, il est parti étudier les sciences politiques et administratives à Lubumbashi. En juin 1977, il devient membre du groupe Viva La Musica. Il crée son propre groupe le Victoria Eleison le 24 décembre 1982. Il devient alors l’artiste africain le plus populaire des années 1980-1990.

Il a introduit le synthétiseur et la programmation musicale assistée par ordinateur dans la musique congolaise2, rompant avec le style folklorique jusque-là incarné par le célèbre Zaiko Langa-Langa. Il en résultat a un album Nzinzi en 1987 immense succès commercial1 et vendu à plus d’un million d’exemplaires3. Après des années de succès avec des chansons populaires, en 1993, il sort son album Everybody distribué par Sonodisc avec une qualité de son exceptionnel. Everybody a été un grand succès à l’échelle internationale.

Pendant sa carrière, Emeneya Mubiala reçoit de nombreux prix sur le plan international et national, dont successivement celui de meilleure vedette de l’année au Congo de 1982 à 1989. Werrason et JB Mpiana se sont servis de ses chansons et de son rythme musical pour créer le groupe Wenge Musica. Emeneya est aussi une grande figure de la sape4avec ses vêtements sur mesure Gianni Versace, Masatomo et Levi’s Strauss & Co. Il fait des albums avec une qualité de son exceptionnel comme Nzinzi, Everybody, Live in Japan, Succès Fous et tant d’autres….

Artiste de renommée internationale, il s’est produit sur plusieurs continents. En septembre 1988, aux côtés de Pepe Kalle, Aurlus Mabele, François Lougah, il se produit au concert d’Abeti Masikini au Zénith de Paris5. Il se produit aussi au Japon en 1991 et en Amérique du Nord. Il s’est encore produit avec son groupe au Zénith de Paris en 2001 et l’Olympia de Paris en 2002 et 20081,6 Ses concerts ont toujours été reconnus comme spectacle de l’année par la presse congolaise. Un autre spectacle a eu lieu en Suisse devant plus de 12 000 personnes, une première pour un artiste africain dans ce pays.

Le 26 octobre 1997, plus de 30 000 personnes sont venus l’accueillir à l’aéroport international de Ndjili lors de son retour au pays après 7 ans d’absence et le 15 Novembre 1997, il fait un grand concert au Stade des Martyrs devant plus de 80 000 personnes jamais égalé à ce jour.

Avec plus de 1000 chansons dans sa carrière, Kester Emeneya a été reçu plusieurs fois par le président Mobutu Sese Seko, à trois reprises par le président Laurent-Désiré Kabila et deux fois par le président Joseph Kabila. L’honneur lui avait été accordé par le président Mobutu d’agrémenter la soirée de la visite du président français François Mitterrand au Palais des Congrès de Kinshasa.

En 37 ans de carrière, Emeneya aura vendu plusieurs millions de disques à travers le monde.

le 18 Octobre 2002, il est le premier musicien à enseigner le cours de chant à l’Université de Limerick en Irlande du nord en tant que “Professeur Visiteur”. Les funérailles de King Kester Emeneya restent la plus grande manifestation de tous les temps au Congo. Le Pape François avait reçu au Vatican l’épouse d’Emeneya et ses enfants le 6 Avril 2014 pour leur présenter ses condoléances les plus émues Pour cette énorme perte.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]
King Kester Emeneya réside avec sa famille en France depuis 1991 jusqu’à sa mort en 2014. Il a deux résidences officielles à Kinshasa, dans le très huppé quartier de Ma Campagne. L’une d’elles surnommée The King Ranch et l’autre La Maison-Blanche en référence à la Maison-Blanche à Washington DC.

King Kester Emeneya décède des suites d’un infarctus le 13 février 2014 à 5h30 au centre chirurgical Marie-Lannelongue en région parisienne à l’âge de 57 ans.

La star laisse ainsi une veuve, plusieurs enfants et une œuvre abondante.

Emeneya aurait connu deux divorces dans sa vie de couple et il laisse après sa mort 11 enfants : Afimiko, Yannick, Samantha, Marylin, Kévin, Miles, Leslie, Bradley, Gregory, Brandon et Francky (7 garçons et 4 filles). Il eut 11 enfants issus de trois femmes.
Discographie[modifier | modifier le code]
Miléna (1977, Viva La Musica)
Kaba Zonga (1978, Viva La Musica)
Ndako Ya Ndélé (1978, Viva La Musica)
Kayolé (1979, Viva La Musica)
Ata Nkalé (1979, Viva La Musica)
Dikando (1980, Viva La Musica)
La Runda (1980, Viva La Musica)
Dembela,Ngonda (1980, Viva La Musica)
Mishueni, Fleur d’été, Horoscope (1981, Viva La Musica)
Naya (1982)
Ngabelo (1982)
Okosi ngai Mfumu (1982)
Surmenage (1983)
Kimpiatu (1985)
Willo Mondo (1985)
Wabelo (1986)
Ambenzo (1987)
Manhattan (1987)
Deux Temps/Kwassa Kwassa (1987)
Nzinzi (1987)
Mokusa (1990)
Djo Kester (1991)
Polo Kina (1992)
Everybody (1993)
Live in Japan (1994)
Live (1995)
Pas de contact (1996)
Succès Fous (1997)
Mboka Mboka (1997)
Never Again Plus jamais (1999)
Longue Histoire (Volume 1 & 2) (2000)
Live au Zénith de Paris (2001)
Live à l’Olympia (Bruno COQUATRIX) de Paris (2002)
Rendre à César … … ce qui est à César. (2002)
Nouvel Ordre (2002)
Skol (2006)
Le Jour Le Plus Long(2007)
This is Me (2014)
wikipedia

Video

UN PASTEUR A EPOUSE 8 FEMMES A KINSHASA

Que les choses soient bien claires, les lois de la république Démocratique du Congo consacrent uniquement le mariage monogamique ; mais n’obligent personne sur la question de la religion et de la foi.

Et c’est sur ce second chapitre que le Pasteur Pierre fonde sa démarche et la doctrine de son église, « L’Eglise Primitive ». Selon sa doctrine, tout homme a le droit de se marier à plusieurs femmes, d’en faire ses épouses, à condition de les aimer toutes du même amour et de les traiter équitablement.

Située en plein centre de la ville de Kinshasa, « l’Eglise Primitive » du Pasteur Pierre autorise la polygamie et célèbre ce type d’union conjugale dont le dernier en date fut, à nouveau, celui du Pasteur lui-même célébré le Dimanche 13 Avril dernier.

Vous vous posez certainement la question de savoir ce qu’en pensent les sept autres… Eh bien, elles ont, comme toute l’église, exulté de joie en découvrant le visage de leur nouvelle coépouse.

Comme vous pouvez le voir sur ces photos, c’est à une très belle jeune femme que le pasteur Pierre vient de se marier. Il est élégant dans la cinquantaine. Elle a 24 ans. Elle s’appelle Rebecca IKONGA.

Sur la première photo, vous pouvez voir l’heureux marié ouvrir une bouteille de vin qu’il va siroter avec ses, désormais, 8 épouses.

Mais le seul bémol dans cette affaire, c’est le code de la famille ; la loi qui organise le mariage et tout ce qui en découle. Cette loi ne reconnait qu’une seule de ces 8 épouses. Toutes les autres ne sont que des concubines de l’homme sans aucun droit ni sur les biens meubles ni sur les biens immobiliers. Ceci, nous leur souhaitons plein de bonheur et de succès.

Il suit peut être les traces du roi Salomon, parce que pour la plupart des hommes une femme seulement donne assez de stress…mais 8 ?!
voila.cd

Video

LE M23 C’EST L’ARMEE RWANDAISE EN RDC, VOICI LA PREUVE !

Le Rwanda et l’Ouganda accusés de soutien au M23 par un nouveau rapport de l’ONU
RFI s’est procurée une copie de la version définitive du rapport annuel du groupe d’experts des Nations unies qui enquête sur la situation à l’est de la RDC. Ce document, qui date du 12 décembre dernier, doit être présenté officiellement dans les semaines qui viennent. Comme les précédents rapports, il pointe notamment l’existence d’un soutien du Rwanda et de l’Ouganda aux rebelles du M23.

Les experts des Nations unies évoquent un soutien « constant » du Rwanda aux rebelles du M23, renforcé en période de combats. Ils parlent d’aide au recrutement, de fourniture d’armes et même, ponctuellement, d’une participation directe de l’armée rwandaise aux côtés des rebelles du M23.

C’est ainsi qu’en août dernier, des soldats de Kagame « ont traversé la frontière » pendant de courtes périodes, écrivent les experts. « Des chars rwandais ont [même] tiré en RDC pour appuyer le M23 », en octobre dernier, selon ce document. On y lit également que les recrutements au Rwanda n’ont pas cessé depuis la défaite du M23, d’après des témoignages jugés « crédibles ».

Ce n’est pas la première fois que les experts de l’ONU accusent le Rwanda voisin d’appuyer la rébellion du M23. Le gouvernement de Kigali a toujours démenti.

Les FARDC pas épargnées

L’armée congolaise n’est pas épargnée : les experts ont notamment mis en évidence « des cas de collaboration » au niveau local entre les Forces démocratiques de libération du Rwanda, les FDLR et l’armée congolaise. Ils n’ont en revanche pas pu établir que des membres de ce groupe armé aient directement servi dans l’armée régulière. L’Ouganda est également pointé du doigt. Les experts l’accusent entre autres d’avoir laissé circuler librement sur son territoire des leaders recherchés du M23.

Si la défaite du mouvement rebelle a convaincu plusieurs groupes armés de se rendre ou de négocier leur réintégration dans l’armée congolaise, les experts insistent sur la menace grandissante que représentent les ADF-Nalu pour l’est du Congo. Les rebelles ougandais se sont renforcés en 2013 et ont adopté des méthodes plus « agressives ».

Ce nouveau rapport de l’ONU fait par ailleurs état de « graves violations du droit humanitaire international », notamment l’enrôlement et l’utilisation d’enfants soldats, ou des attaques ciblées contre la population civile. Si les groupes armés ont commis nombre de ces crimes, les FARDC ont été identifiées par les experts des Nations unies comme « partie prenante » de nombreuses violations.
rfi.fr

Video

JESUS ABIMI NA YAOUNDE / CAMEROUN !

Une image du «Fils de Dieu» apparait sur un mur d’une maison du quartier Odza depuis mardi, qui est devenue un lieu de pèlerinage.
Une image reflétant le visage généralement attribué à Jésus Christ perceptible sur le mur crépi de la clôture, à travers les grilles d’une fenêtre non recouverte. C’est ce qu’a «découvert» ce 15 avril 2014 aux environs de 17h, une certaine Mme Amougui, fidèle catholique du quartier Odza à Yaoundé, à quelques encablures du lieu-dit Borne 12. «Je m’apprêtais à aller à la réunion à la paroisse de Messamendongo ; la présidente (du groupe) m’a appelé pour me demander de faire le rapport de ce qui s’est dit à la première réunion, et j’ai pris le bic (sic), j’étais assise sur ma table à manger, je réfléchissais et je me demandais ‘’je peux même commencer par quoi. Je ne savais pas sur quoi j’allais commencer. Dès que j’ai dit, ça, j’ai vu la lumière frapper, l’ombre de quelqu’un qui est entré, mais je n’ai pas vu la personne. Et quand j’ai vu cette lumière, j’ai eu la chair de poule et j’ai sursauté. Après, j’ai regardé et j’ai vu l’image se montrait plus claire. Je n’ai pas d’abord cru. J’ai appelé mon petit neveu qui vit ici, je lui ai demandé est-ce que tu vois quelque chose droit devant toi ? Il me dit qu’il voit Jésus ; je lui ai demandé s’il est sûr que c’est vraiment Jésus, il me dit oui, c’est Jésus. Je me mets à genoux et je me mets à prier. Je lui ai dit, si tu es réellement Jésus, puisque je dois dire que j’ai vu ta face, je ne vais pas le dire sans preuves ; permets qu’on filme avec ce téléphone. On a pris le téléphone et on s’est mis à filmer et l’image devenait plus claire. A un moment, on a commencé à prier, on a appelé la famille et on a prié toute la nuit. Au fur et à mesure qu’on priait, l’image devenait de plus en plus claire. Le matin, les voisins sont venus, ainsi de suites, les gens arrivent et prient», raconte la dame. Précision de taille, «je suis à la neuvaine de la face de Jésus et le mardi en était le 5ème jour», ajoute-t-elle
Vingt-quatre heures après la «découverte», la maison de haut standing est devenue un lieu de pèlerinage où se bousculent des chrétiens venant de différents quartiers de la ville de Yaoundé, pour prier et dire des intentions. «Les gens viennent prier, ils tombent, certains pleurent, d’autres crient fort, d’autres tremblent», témoigne une habitante de la maison, visiblement encore émue 24h après. La police veille au grain et organise le service, filtrant les entrées. Mais difficile de contenir les nécessiteux irrésistibles à l’appel de la foi. On apprend que parmi les pèlerins, figurent des prêtres.
Ce phénomène survient 28 ans après un autre similaire, l’«apparition» de la Vierge Marie dans un village voisin d’Odza, Nsimalen, une vingtaine de kilomètres au sud de Yaoundé, le 13 mai 1986. Depuis, le lieu est devenu un sanctuaire (marial) où prospère un pèlerinage religieux très couru par des chrétiens catholiques. Les jours à venir devraient en dire plus sur la nouvelle «découverte».
newsducamer.com

Video

NDAKU YA MIGNON ABRAHAM YA BCBG EZIKI NYOSO

Jean-Bedel Mpiana wa Tshituka dit JB Mpiana est un auteur-compositeur-interprète kino-congolais. Il a été le président et le chanteur du groupe Wenge Musica BCBG 4×4 Tout-Terrain jusqu’à sa dislocation en décembre 1997. Il s’illustre en 1997 avec son premier album solo, Feux de l’amour , notamment avec le titre phare « Ndombolo1 », du rythme congolais très dansant,”Ndombolo” est un dansée dans les rues de Kinshasa vers l’année 1996.L’animateur Tutu Calludji devient le céateur de ndombolo pour la créantion de cette animation.

JB Mpiana, de son vrai nom Jean-Bedel Mpiana wa Tshituka, fils de Mpiana et d’Agnes Lusambo, né le 2 juin 1967 à Kananga (jadis Luluabourg), est l’un des deux musiciens phares de la 4e génération et de la musique congolaise en général dépuis 1997.

Il est, avec Werrason, Alain Makaba et Didier Masela, l’un des fondateurs du groupe Wenge Musica en 1981 dont il était la figure emblématique2. Il est le premier musicien de sa génération à obtenir une récompense d’or à titre personnel à savoir Auteur de la Meilleure chanson de 1988 Mulolo, meilleur chanteur du Zaïre en 1991. Il est aussi le premier artiste de sa génération à se produire au Zénith de Paris3 et à l’Olympia4 en 19995 et aussi à obtenir un disque d’or. Il est aussi le seul artiste musicien du Congo à avoir accompli de grandes œuvres et obtenu des grands prix dans son plus jeune âge : Révélation de l’année avec Wenge en 1987 quand il n’avait que 20 ans, auteur compositeur de la meilleure chanson en 1988 à 21 ans, meilleur chanteur en 1991 à 24 ans, disque d’or6 à 32 ans en 1999 pour un album produit à 30 ans. Il détient aussi le record du plus jeune artiste congolais à se produire au Zénith de Paris, à l’Olympia, palais omnisports de Paris-Bercy et Stade des Martyrs. JB Mpiana a joué en outre à l’Élysée Montmartre, au Bataclan, au Dock Eiffel, au palais des congrès de Liège et au Medley de Montréal. Son concert à l’Olympia fut élu meilleur spectacle du xxe siècle pour la musique congolaise et celui du Zenith meilleur concert de l’année 1999.En 2001, il devient le “Délégué de la Croix-Rouge internationale”

Il a plusieurs surnoms : Bin Adam, Souverain 1er, Papa Chéri, le Maréchal Mukulu wa Bakulu, La star du réel, héros national, Salvadora de la patria, l’homme qui a mis l’eau dans coco, l’eau qui a sucré la banane, Moto pamba, Mwana Congo, L’enfant du pays, L’étoile de Dieu, Mokonzi ya ba wenge, leader charismatique, leader ya œuvre, Mokonzi ya fikin.
Né à Kananga, il vivra à Kinshasa dès ses deux jours. Il y grandit et en 1981 il fonde avec des amis Wenge Musica, groupe dans lequel il restera jusqu’en 1997.

Aujourd’hui, il compte parmi les plus grands artistes musiciens d’Afrique, mais aussi les plus riches, très populaire dans son pays le Congo-Kinshasa, il a été nommé meilleur chanteur par la presse congolaise pour la 6e fois en 2008.
En juin 2000, il sort son 2e album en solo intitulé T.H. : Toujours Humble, 16 titres sur deux volumes, pour lequel il reçoit son 2e disque d’or et récolte des récompenses : meilleur chanteur, meilleur album, meilleure chanson pour « 48 Heures Gecoco », meilleur compositeur avec « Grâce à toi germain », meilleur artiste. Ainsi reconnu dans l’univers de la world music, tout en gardant ses racines et en s’ouvrant vers d’autres styles musicaux tels que le rap, la salsa. Avec des chansons comme : Walay Danico, Éducation, Le Sultan de Brunei, Dis moi amour, La Rose verte, Bye bye Julie, Aminata Syllat… D’août 2000 à avril 2001, JB Mpiana et son Wenge BCBG commencent une série de concerts à Kinshasa, puis partent en tournée à l’étranger avec plus de 30 spectacles : France, Belgique, Pays-Bas, Italie, Allemagne, Suisse, Irlande, UK et Canada et trois spectacles au Tchad.

En 2001, JB Mpiana et Wenge BCBG vont sortir un double album intitulé Internet, autre succès. Sur sa lancée, ils se produisent au Spectrum à Montréal. Le 22 septembre 2001, JB Mpiana joue à Bercy. L’apothéose fut la prestation au stade des Martyrs de Kinshasa au mois de décembre 2001 devant plus de8 250 000 spectateurs établissant ainsi un record pour la musique congolaise9. En 2002, il est récompensé au titre de meilleur vedette pour l’année 2001, meilleur chanteur, compositeur avec « Sans te toucher » et reçoit aussi le prix de la meilleure chanson pour « Jeannette ». Parmi les chansons de cet album, citons : Beazodegeum, Consolation, Sens unique, love airlines, etc. En 2002, JB Mpiana et Wenge BCBG partent en tournée en Europe (France, Suisse, Belgique…)
A SUIVRE
wikipedia