MATATA PONYO ET SES MINISTRES VISITENT LES IMMONDICES DE KINSHASA

Les fréquentes pluies de ces derniers jours sur les décharges publiques inondées d’immondices à Kinshasa exposent de plus en plus la population à diverses maladies. Les eaux ruisselantes de ces décharges peuvent polluer la nappe aquifère et provoquer diverses maladies, prévient Nelly Bikamba, professeure en santé publique.

«Avec l’absorption des eaux dans le sol et les déjections humaines de certaines personnes, la nappe aquifère peut être polluée et cela peut provoquer des maladies comme des amibiases. Surtout si la nappe n’est pas très profonde, alors il y a vraiment ce risque-là», explique Mme Bikamba.

Un risque pour la population que veut éviter le député Patrick Bologna. Pour lui, Kinshasa étant le miroir du pays, la ville ne mérite pas ce traitement.

«Nous sommes dans la capitale, nous avons beaucoup de visiteurs qui viennent de partout. Nous ne devons pas accepter et continuer à voir ce que nous sommes en train de voir au niveau de la salubrité», a-t-il affirmé.

Quand les élus de Kinshasa se promènent à travers la ville, selon la même source, ils sont pointés du doigt à propos de l’insalubrité.

«C’est pour ça que je demande vraiment que le gouvernement central puisse déployer les moyens qu’il faut pour faire ce travail-là», plaide Patrick Bologna.

Le gouvernement provincial de Kinshasa a repris le week-end dernier l’évacuation des immondices dans certains coins de la capitale après la polémique entretenue dans la semaine entre elle et le gouvernement central sur l’instance habilitée à gérer ce dossier.

Le problème de la gestion des immondices se pose avec acuité à Kinshasa depuis que l’Union européenne s’est désengagée, en août dernier, du projet d’assainissement qu’elle conduisait dans certaines communes de Kinshasa depuis 2007.

radiookapi.net

2. Crise des immondices de Kinshasa

Pour le programme de collecte des immondices dans Kinshasa hérité de l’Union Européenne, le gouvernement s’était engagé à financer 80% de son budget avant de se rétracter et d’annoncer plus tard que les fonds ont été débloqués pour l’hôtel de ville.

“L’argent est peut être sorti du Tresor mais n’avait pas pour destination la ville de Kinshasa qui ne reçoit aucun fond d’investissements”, a dit à TOP CONGO un responsable de la ville.

Sur twitter ce matin, sur intervention expresse du President Kabila (non cité), la Primature annonce qu’elle a débloqué des fonds pour faire face à la crise.

“On y voit le premier ministre posant sur les photos en sauveur de Kinshasa. Quel cynisme”, nous a-t-on dit à l’hôtel de ville de la capitale.
Par Christian Lusakueno

SELECTION: Yves Malou Papa2Bebe

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s