SHE OKITUNDU CHEZ ETIENNE TSHISEKEDI

PHOTO D’ILLUSTRATRION

Le président de l’UDPS, Union pour la démocratie et le progrès social, Etienne Tshisekedi Wa Mulumba a reçu, l’émissaire de Joseph Kabila, le sénateur Léonard She Okitundu le jeudi 26 novembre, à Bruxelles, selon les sources dignes de foi. She était porteur du projet d’ordonnance, qui doit convoquer le dialogue. Tshisekedi devrait porter son appréciation, quelques corrections et ajoutes pour faire un texte consensuel.

Le fait que Tshisekedi venait de recevoir l’émissaire du président sortant, établit clairement que l’ homme a fini par adhérer à la demande de Kabila. Plus de doute, Tshisekedi a trahi le peuple, il prendra part à un dialogue convoqué par son propre bourreau – devenu aujourd’hui un grand ami et allié de taille. Tshisekedi et certains de ses proches – surtout sa famille biologique notamment son épouse et son fils Félix Tshilombo – le désormais l’un des liquidateurs de l’État rd-congolais, vont donner à Kabila des béquilles soit pour glisser ou pour briguer à un 3ieme mandat. Ce qui n’est pas évident, vu la détermination du peuple pour l’alternance au sommet de l’État.

Des sources rapportaient qu’il y a probabilité que Kabila convoque son dialogue avec Tshikas ce 26 ou demain. Pour cette trahison,

Tshisekedi paiera jusqu’à sa tombe, déplore un de ses anciens alliés qui a fondu en larmes. “Combien de nos compatriotes ont été tué, seulement parce qu’ils étaient de l’UDPS ou soutenaient Tshisekedi?”, s’interroge-t-il. De rappeler que le peuple luba a été traité de tous les noms d’oiseaux, diabolisé, rejeté à cause de l’appartenance de Tshisekedi à cette tribut.

Aujourd’hui, Tshesekedi accepte de trahir -comploter pour la liquidation de l’État congolais, ça c’est une très haute trahison, dont les conséquences suivront ce drôle d’acteur politique – incapable de transformer son leadership pour changer la situation précaire de son peuple- jusqu’à sa tombe. Il paiera le prix de la haute trahison -si seulement il n’a pas prêté serment sur la Bible. Déjà que le vieux potentat est entrain de boucler le reste de ses jours en dents de scie. Tantôt plutôt.

SAMUEL MBUTA
http://jambonewschannel.com/tshisekedi-a-recu-she-okitundu/

LIRE
Le sénateur Leonard She Okitundu, chez Tshisekedi à Bruxelles , avec en main l’ordonnance qui convoquera le dialogue.

Selon des sources proches du dossier qui travaillent sur la convocation du dialogue, la Voix de l’Afrique au Canada vient d’etre informer que Kabila vient d’envoyer le sénateur Leonard She Okitundu, chez Tshisekedi à Bruxelles , avec en main l’ordonnance qui convoquera le dialogue. Pour Kabila, Tshisekedi doit porter son appréciation.

Seulement, après il pourra convoquer son dialogue.

“She Okitundu était sauvagement agressé, deshabillé et hospitalisé à Londres (Le Palmarès)

Le directeur du cabinet du chef de l’Etat Léonard She Okitundu ainsi que Olivier Kamitatu sont en visite en Europe.
Après l’étape de Paris,la délégation de l’AMP a été scindée en deux:Olivier Kamitatu s’est rendu à Bruxelles où il est prévu une conférence de presse ce jeudi au sein du bâtiment abritant la chancellerie congolaise sur rue Marie de Bourgogne,métro Trône

Pour sa part,She Okitundu est parti à Londres.
A peine arrivé à Londres,il a contacté le journaliste Bony Songomo qui anime l’émission “Rdc Time”.Cette émission est diffusée chaque lundi à 18h00 sur la chaîne privée “OBE TV “.
Selon des témoignages reçus,des moyens financiers conséquents auraient mis à contribution pour que l’édition “Rdc Time” de lundi dernier soit reporté au mercredi.Cette émission a une fotre audience auprès de la communauté congolaise du Royaume Uni.
Le lundi dernier,tous les congolais du Royaume Uni étaient collés devant leurs petits écrans pour suivre l’unique émission consacrée à leur pays la Rdc,diffusée tantôt en lingala,tantôt en Français ou en anglais dans un pays exclusivement anglophone.
Le rendez-vous hebdomadaire de lundi dernier n’a pas été respecté.Ce qui a suscité des interrogataions et débats auprès des téléspectateurs.
Dans la journée d’hier mercredi,la nouvelle s’est répandue à une vitesse vertigineuse selon laquelle c’est à cause de She Okitundu que la diffusion a été reportée.
Ainsi,les congolais ont tendu le piège aux environs du studio où se déroule l’émission.
Vers 17h45,l’animateur de l’émission “Rdc Time” arrive au studio seul dans sa voiture sans se rendre compte qu’il est observé de loin par une groupe de congolais.
A 17H55,une autre voiture se pointe devant le studio:à son bord,She Okitundu,Henri N’Swana ,ancien ambassadeur Ppprd au Royaume Uni au volant avec,à ses côtés, le représentant du Ppprd au Royaume Uni ,Placide Mbakita.
C’est à ce moment là qu’un groupe de malabars sugissent comme des lions devant une proie.
She Okitundu est tiré de force de la voiture comme un vulgaire malfrat et reçoit des coups de poings en pleine figure;il est défiguré et blessé;il saigne.
Les coups s’enchaînnent sur She Okitundu comme dans un combat de boxe et le Directeur de cabinet du présidfent de la République s’écroule à terre.
Pendant ce temps,d’autres malabars s’occupent sérieusement des deux occupants de la voiture.C’est le carnage.Tous contre trois.
Etalé à terre,She Okitundu baigné dans le sang;il est tiré tantôt par les pieds tantôt par les bras.La scène est maccable pour une autorité de son rang.Pour achever le directeur de cabinet,on le déshabille et on le laisse en tenue d’Adam et Eve.Et son cache sexe est montré aux badauds.
Les badauds accourent,les congolais afluent et c’est le scandale.
L’animateur de l’émission s’étale sur ses deux jambes.
Dès que la police anglaise arrive en catastrophe sur les lieux,She Okitundu a perdu ses connaissances.Une ambulance l’amène à l’hôpital.
Au moment où nous conclurons cette édition,il nous est difficile d’identifier le groupe des agresseurs et le nom de l’hôpital .L’état de santé réel du Directeur de cabinet du chef de l’Etat sera connu que demain vendredi.
Henri N’Swana de son côté a été dépouillé de tout notamment sa carte de crédit Visa et sa porte monnaie qui contenait 45,00 (quarante cinq)euros en liquide.Placide Mbakita est aussi dans un état de décomposition.
Tenant compte de ce qui précède,la conférence de presse projettée ce jeudi à Bruxelles par Olivier Kamitatu peut ou ne pas avoir lieu.Les Bana Congo nous ont confirmé au téléphone qu’ils feront très mal à Olivier Kamitatu s’il s’entête.
Nous y reviendrons avec force détails.”
Affaire à suivre

Jean-Luc KiengeJean-Luc Kienge

LIRE AUSSI l’UDPS décline tout dialogue convoqué par Joseph Kabila

« Nous n’irons pas au dialogue convoqué par Mr Kabila pour lui permettre un glissement quelconque qu’on ne veut d’ailleurs pas entendre à l’UDPS», a déclaré vendredi 6 novembre Bruno Tshibala, porte-parole de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Selon lui, le parti d’Etienne Tshisekedi attend le dialogue politique qui sera convoqué par un médiateur international neutre, à designer par le Secrétaire général de l’Onu. Bruno Tshibala a réagi ainsi aux affirmations faites par le Secrétaire général adjoint du PPRD, parti présidentiel, selon lesquelles «toute l’opposition sera (à ce forum), avec Tshisekedi en tête»

Joint depuis Bruxelles par Radio Okapi, Bruno Tshibala a affirmé que la position de son parti n’avait pas changé sur le dialogue:

«Nous insistons sur le fait que le dialogue qui doit se tenir, c’est ce dialogue qui se conforme à l’Accord-cadre d’Addis-Abeba et aux trois résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies. Donc c’est un dialogue qui sera modéré par la communauté internationale. Il ne sera jamais question, pour l’UDPS et son président, d’aller à un dialogue qui n’est pas modéré par la communauté internationale.»
Ce parti, selon lui, s’appose à toute démarche de nature à permettre au président actuel, dont le dernier mandat doit s’achever en décembre 2016, de rester au pouvoir au-delà du délai constitutionnel. « Ceux qui accusent l’UDPS de vouloir ce dialogue pour permettre à Monsieur Kabila de pouvoir glisser, ils racontent des contre-vérités. Ils racontent des inepties», a-t-il affirmé.

Selon la même source, l’UDPS en tant que parti politique, parti de gauche, pense que le dialogue est la voie royale pour régler les problèmes politiques, les crises politiques.

«C’est pour cette raison que nous restons dans cette posture de rechercher la solution à la crise qui sévit dans notre pays par le dialogue», a poursuivi le porte-parole de l’UDPS, précisant que c’est le médiateur international neutre qui est habilité à convoquer le dialogue politique en lançant des invitations à toutes les parties prenantes. Et ce dialogue, selon lui, devra se dérouler à Kinshasa «au vu et su de tous les Congolais. Pas ailleurs!»
«Toute l’opposition, avec Tshisekedi en tête»

Bruno Tshibala réagissait aux propos du secrétaire général adjoint du PPRD, Emmanuel Ramazani Shadary, qui annonçait sur Radio Okapi jeudi la tenue «bientôt» d’un dialogue avec des déléguées de l’opposition, dont l’UDPS d’Etienne Tshisekedi. Selon lui, les participants à ce forum politique vont mettre à profit cette occasion pour s’entendre sur les modalités de l’organisation des élections apaisées en RDC.

Le député Ramazani Shadary a même fait état d’une augmentation du nombre de personnes favorables à ce dialogue:

«Il y aura dialogue bientôt. Le chef (de l’Etat Joseph Kabila) l’a déjà annoncé, depuis le mois passé. Il a fait des consultations. Nous du PPRD, nous de la majorité, nous allons dialoguer avec nos compatriotes congolais. Ils sont déjà nombreux qui ont commencé à s’inscrire. Même ceux qui vous dit qu’ils ne viendraient pas là. Ils sont là. Ils viendront.»
Shadary Ramazani annonce que toute l’opposition sera à ce dialogue, avec Etienne Tshisekedi en tête. «Nous, nous voulons allers au dailogue, pour que nous puissions nous mettre d’accord sur les règles de jeu devant nous amener aux élections libres, démocratiques, transparentes et apaisées. Des élections sécurisées », a-t-il spécifié.

Les émissaires de l’UDPS avaient rompu en septembre dernier les négociations, entamées depuis mi-juillet en Belgique et en Italie, avec le PPRD en vue de la tenue d’un dialogue national. L’annonce avait été faite à travers un communiqué signé par Etienne Tshisekedi depuis Bruxelles où il se trouve en convalescence, sans préciser les raisons de la rupture des négociations.

Il recommandait tout de même aux «forces politiques et sociales acquises au changement» de poursuivre les objectifs recherchés au travers du dialogue:

L’organisation d’un processus électoral dans un climat apaisé
L’élaboration d’un calendrier consensuel qui tienne compte des délais constitutionnels
Le transfert pacifique du pouvoir en RDC.
radiookapi.net

SELECTION: Yves Malou Papa2Bebe

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s