EVE BAZAIBA: “LE DISCOURS DE KABILA EST UN COUP D’ETAT”

La secrétaire générale du MLC, Ève Bazaiba Masudi a qualifié de coup d’État constitutionnel, le discours de Joseph Kabila, prononcé le week-end, pour annoncer son dialogue politique.

Quand, Kabila parle des scrutins plus rationnels, l’homme apprête sans doute, son coup à la tête de la République.
Le n°2, du Mouvement de libération du Congo, a fait remarquer que son parti ne souscrivait pas à ce dialogue de Kabila. “Le MLC rejette ce rendez-vous sous toutes ses formes”, a déclaré Bazaiba.

Et de fixer, que le cadre approprié pour les discussions liées au processus électoral, reste la tripartite CENI et partis politiques. Adhérer à la démarche de Kabila, c’est comploter contre le peuple, a-t-elle expliqué.
http://www.rdc-news.com/#!Ève-Bazaiba-qualifie-de-coup-dÉtat-le-discours-de-Kabila/cjds/565c0d060cf2bf20d56c9bd7

LISEZ CECI:

COMMUNIQUÉ DU BPK (BA Patriotes Ya Kongo)
Le BPK prend acte du message à la nation du Président Joseph Kabila; message dans lequel ce dernier a adhéré au schémas du dialogue national qui permettra de jeter les bases pour des élections transparentes et apaisées en RDC.
Le Président Kabila a notamment reconnu les points suivants, points déjà soulevés par la feuille de route de l’UDPS:
1/ Des élections avec le fichier actuel ne seront pas crédibles et ne feront qu’aggraver la crise; ce qui, tacitement, appuie nos prétentions sur le manque de neutralité de la CENI, gestionnaire du fichier électoral.
2/ Les élections de 2006 et 2011 ont profondément divisé la population Congolaise.
3/ Le dialogue est la seule solution capable de résoudre la crise actuelle et que ceux qui s’y opposent n’ont proposé aucune alternative viable.
4/ Le respect des échéances électorales sont une nécessité. D’où l’importance de présenter un calendrier électoral réaliste.
Nous attendons donc avec impatience la date de début du dialogue pour faire valoir les points pour lesquels nous nous sommes battus durant les quatre dernières années.
Nous espérons que les quelques divergences qui subsistent quant au format et aux responsabilités à donner à la médiation internationale seront aplanies et qu’un consensus se dégagera rapidement sur la personne à même d’incarner la neutralité souhaitée par toutes les parties en présence.
Nous nous réjouissons de la clairvoyance dont a fait preuve le président-élu, M. Étienne Tshisekedi, lui qui a lancé cette initiative du dialogue.
Pour le BPK, Le Porte-parole
Guy Ngoyi

CLIQUEZ ICI http://www.ingeta.com/pourquoi-lechec-des-concertations-nationales-etait-previsible/

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s