L’UDPS SALUE LA VOLONTE DE KABILA D’ALLER AU DIALOGUE

COMMUNIQUE / UDPS

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS en sigle, et son Président National, le Dr
Etienne Tshisekedi wa Mulumba, après avoir suivi avec attention l’annonce faite par Monsieur Joseph
Kabila en date du 28 novembre 2015 relative au Dialogue National,
1. Rappellent que c’est le Président Etienne Tshisekedi wa Mulumba, constant dans sa vision de
la démocratie, qui a été le premier à réaffirmer que le dialogue est la VOIE ROYALE de
résolution de la crise politique en République Démocratique du Congo (RDC) ; et qu’à cet effet,
la feuille de route du parti, publiée le 12 février 2015, donne la vision du Dialogue qui doit être
conforme aux prescrits de l’Accord Cadre d’Addis-Abeba, lequel a été signé par 11 pays de la
Région de Grands Lacs (dont Joseph KABILA pour le compte de la R.D.C.), en présence des
Institutions Internationales (O.N.U., U.A. et U.E.) et de nombreux témoins représentants officiels
de leurs gouvernements, suivi par l’adoption de trois résolutions subséquentes du Conseil de
Sécurité de l’ONU ;
2. Relèvent qu’en date du 24 novembre 2015, le Président Etienne Tshisekedi a saisi le Secrétaire
Général des Nations Unies pour solliciter la désignation, dans les meilleurs délais, d’un
Facilitateur ;
3. Précisent que le facilitateur ainsi désigné devra, de commun accord avec les parties prenantes,
à savoir le camp du changement représenté, par l’UDPS et alliés, et la majorité au pouvoir,
déterminer la composition du comité préparatoire chargé de définir les contours de
l’organisation du forum, en prenant la société civile à témoin.
4. Notent que Monsieur KABILA, en tant que partie prenante au dialogue, donc élément du
problème congolais et non de solution, ne peut s’arroger le rôle d’être juge et partie. A cet effet,
il ne peut ni en définir l’ordre du jour, ni en donner une quelconque orientation.
5. Font remarquer que Monsieur Joseph Kabila, dans son allocution, a parlé de tout, sauf de lui,
et s’est ainsi sciemment refusé de s’engager à respecter la Constitution, notamment pour ce qui
est du nombre et de la durée des mandats présidentiels et du respect de l’alternance à l’issue
de son deuxième et dernier mandat en 2016 conformément à l’article 220 de la Constitution ;
6. Réaffirment qu’en tout état de cause, le dialogue ne devrait ni sortir du cadre constitutionnel qui
doit être formellement respecté, ni donner lieu à une quelconque manœuvre visant à favoriser
un glissement du calendrier électoral au-delà des délais constitutionnels.
Prenant le peuple congolais et l’opinion internationale à témoin,
7. Prennent acte de l’annonce de Monsieur Joseph Kabila du 28 novembre 2015 relative au
Dialogue National ;
8. Prient instamment le Secrétaire Général des Nations-Unies de désigner un Facilitateur pour
éviter à notre pays de sombrer davantage dans une situation de chaos, qui a déjà tant coûté en
vies humaines congolaises, en investissement d’énergies et des moyens à la Communauté
internationale ;
9. Affirment que si les exigences légitimes exprimées ci-dessus, et réitérées plusieurs fois depuis
déjà de longs mois, sont rencontrées, le parti se tient prêt à s’engager concrètement dans le
dialogue politique dont les objectifs principaux recherchés sont :
¾ L’élaboration d’un calendrier électoral réaliste et consensuel, qui tient compte des délais
constitutionnels ;
¾ L’organisation d’un processus électoral crédible et dans un climat apaisé ;
¾ Le transfert pacifique du pouvoir, dans le respect de l’expression de notre peuple.
FIN

UDPS 2

En réaction au discours de Joseph Kabila annonçant samedi soir la tenue d’un dialogue politique national, l’UDPS Joseph Kapika parle d’un signal positif.

“Nous l’accueillons positivement. J’ai la volonté d’aller au dialogue et salue le fait qu’il ait reconnu les ratés des élections de 2006 et 2011. Aussi le fait de reconnaître que le dialogue reste l’unique voie pour sortir notre pays de la situation dans laquelle il se trouve nous satisfait”, a dit à TOP CONGO FM, le secrétaire national en charge de Finances de l’UDPS.

A la question de savoir si l’UDPS participera au comité préparatoire de ce dialogue, Joseph Kapika souligne que le parti est “dans un processus, il faut accepter et saluer les signaux positifs. Pour que le dialogue réussisse, il faut qu’il y ait absolument ce comité préparatoire et que chaque partie y apporte du sien. Mais nous pensons qu’il revient au médiateur international de s’en occuper”.

Par Thierry K Kambundi
http://mobile.topcongo.fm/article/l-udps-salue-la-volonte-du-chef-de-l-etat-d-aller-au-dialogue-1166

LISEZ CECI: https://kinshasa-makambo.com/2015/11/13/ludps-confirme-la-participation-detienne-tshisekedi-au-dialogue/

L’UDPS CONFIRME LA PARTICIPATION D’ETIENNE TSHISEKEDI AU DIALOGUE

Bruno Mavungu, Secrétaire général, et Bruno Tshibala, Secrétaire général adjoint et porte-parole, sont rentrés à Kinshasa le mercredi 11 novembre dans la soirée, par un régulier de Turkish Airlines, après un séjour d’un mois à Bruxelles, où ils étaient partis en consultation auprès d’Etienne Tshisekedi, président de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social). Dans un bref entretien téléphonique hier avec Le Phare, Bruno Tshibala a indiqué que c’est Tshisekedi en personne qui conduira la délégation de son parti aux travaux du Dialogue politique, annoncé comme imminent par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, le dimanche 08 et lundi 09 novembre, au terme du second round de ses consultations avec les organisations de la société civile et les diplomates accrédités en République Démocratique du Congo.

Comme à l’époque de la Conférence Nationale Souveraine, soutient-il, le « Lider maximo » est prêt à prendre part aussi bien aux plénières qu’aux travaux en commissions, afin de s’assurer que les termes de référence convenus entre les délégués de l’UDPS et ceux de la Majorité Présidentielle, lors des pré-négociations de Venise (Italie) et Ibiza (Espagne) au mois de septembre dernier, ainsi que d’autres rencontres informelles entre les deux parties, vont être respectés. Le mot d’ordre, dans le camp du père de l’opposition congolaise, est de ne pas trahir les attentes du peuple congolais.

Selon l’interlocuteur du quotidien de l’avenue Lukusa, le numéro un de leur parti leur a donné des directives précises pour accélérer les préparatifs de la participation de l’UDPS au Dialogue politique. C’est à ce travail là que Bruno Mavungu et lui-même vont s’atteler incessamment, avec le concours d’autres membres des instances dirigeantes ainsi que des responsables des fédérations. L’essentiel des actions à mener en urgence devraient s’articuler autour de l’éveil des masses sur les enjeux du Dialogue, perçu comme la bouée de sauvetage du processus électoral, à condition qu’il ne serve pas de prétexte à une nouvelle transition ou au « glissement » (prolongation des mandats des membres des institutions de la République).

A en croire le Secrétaire général adjoint et porte-parole de l’UDPS, Etienne Tshisekedi devrait revenir à Kinshasa dans les tout prochains jours. A cet effet, une forte mobilisation des cadres et combattants du parti est amorcée en vue de lui réserver un accueil triomphal, après d’une année d’absence au pays, pour raison de santé.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s