GABRIEL MOKIA TRES FACHE CONTRE LE REGIME DE KABILA

Article 64 : La réplique cinglante de la CENCO à Lambert Mende et Flory Kabange Numbi

Dans ce qui apparait comme une réponse aux récentes attaques de certains tenants du régime de Kinshasa dont le ministre Lambert Mende, la CENCO n’y va pas de main morte et tacle que « la communication n’est pas un exercice qui vise à sacrifier les autres à l’autel public en usant des moyens du pays. Le pays n’est pas la propriété absolue de ceux qui détiennent le pouvoir” tout en précisant que “l’appareil de l’Etat ne doit aucunement être utilisé au service d’un groupe contre d’autres composantes sociales »

Flory Kabange Numbi, Procureur Général de la République y prend aussi pour son grade. Se référant à la mise en garde de ce dernier et sa menace de l’alinéa 2 de l’article 64, les Evêques Congolais ne se laissent pas démonter et enfoncent le clou en estimant que « l’interprétation qui en est faite met le citoyen face à ses responsabilités ».

Et la CENCO d’assener que « Personne parmi les évêques ne vise à renverser le régime en place. Les évêques demandent le respect de la constitution et des délais constitutionnels pour les élections, cela ne peut être considéré comme un appel à soulever la population contre le régime”

Un évêque doit-il simplement se contenter de ses soutane et calotte et ne doit s’intéresser au temporel?
« Non » répond la Cenco et rappelle que son comité permanent est « une assemblée composée des archevêques et évêques présidents des différentes commissions de la Conférence des évêques”.

Dès lors, ce comité qui a publié la semaine dernière un communiqué sur le respect des délais constitutionnels, n’est pas un quelconque bureau mais il « parle et décide au nom des autres évêques, ses membres ne sont pas des frondeurs, mais des pasteurs, soucieux de leur pays et de la marche des institutions républicaines”.
Et donc, “les évêques peuvent et doivent aussi s’exprimer sur la marche des institutions, c’est une question de conscience et de responsabilité, en tant que pasteurs et citoyens congolais”.

Pour la CENCO, “la démocratie ne signifie pas l’absence de débat où l’absence de motivation d’un choix”.

C’est ce qu’on appelle la réponse du berger …

Fabien A. Kusuanika

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s