7 MORTS DANS UN ACCIDENT DE CIRCULATION A KINSHASA-GOMBE

Sept personnes sont décédées et trois autres grièvement blessées au cours d’un accident de circulation survenu, samedi 26 décembre, au croisement des Avenues Forces armées, ex-Haut Commandement et de la Gombe, non loin de l’Institut français.
Selon des témoins, un camion benne qui roulait à vive allure a percuté une Toyota de marque Fortuner et l’a projetée dans un caniveau. Les cinq passagers de la Fortuner ont succombé sur-le-champ.

Dans son trajectoire, la Toyoya Fortuner a également percuté deux piétons qu’elle a projetés au mur.

Les trois blessés qui étaient à bord du camion benne ont été acheminés à hôpital.
Le camion Benne venait vers l’Avenue ex-24 novembre qui roulait à vive allure tout en klaxonnant alors que la Toyota Fortuner venait du côté de l’Avenue Haut-Commandement.

Une chose est vraie que ce carrefour, la priorité est accordée aux conducteurs qui sont sur l’avenue des Forces armées, ex-Haut Commandement, mais aucun panneau de signalisation ne s’y trouve pour informer les conducteurs.

En novembre dernier, six personnes avaient également trouvé la mort dans un accident de circulation sur la route de Matadi, dans la commune de Ngaliema (Kinshasa).

L’excès de vitesse serait la cause principale de cet accident, selon les témoins.
radiookapi.net

EX-ONATRA EN DEUIL :
LE SYNDICALISTE LAMBERT OSANGO TUÉ DANS UN ACCIDENT DE CIRCULATION À KINSHASA !
Un des leaders syndical du secteur des transports, Lambert Osango, président de l’Intersyndicale de la Société commerciale des transports et des ports (SCTP ex-Onatra), a trouvé la mort, le samedi 26 décembre dans un accident de circulation survenu au croisement des avenues Forces armées, ex-Haut Commandement et de la Gombe, non loin de l’Institut français, dans la ville de Kinshasa. Le bilan de cet accident fait état de sept morts et trois blessés graves. L’excès de vitesse serait à la base de ce drame.
Selon des témoignages recueillis sur place, le camion benne qui a percuté la jeep de marque ” Toyota Fortuner”, provenait de l’avenue ex-24 novembre, roulait à vive allure en klaxonnant, alors que la jeep venait du côté de l’avenue ex-Haut Commandement. Le camion benne a ramassé sur son passage la jeep « Fortuner » avant de la balancer dans un caniveau. Dans son trajectoire, la « Toyoya Fortuner » a également percuté deux piétons qu’elle a lancés au mur.
Les cinq personnes qui prenaient place à bord de la « Fortuner » ont succombé sur place. Il s’agit de : Osango Lambert, Epanya, Lubutu Michel et sa mère Mme Lububu Nelly, Mbwangi, le chauffeur Shumbusho et Kazadi. Ils ont été acheminés à la morgue de l’Hôpital général de référence de Kinshasa. Il y a eu plus de peur que de mal dans le camion benne. Les trois personnes qui y prenaient part dans la cabine, ont été grièvement blessées, puis acheminées à l’hôpital pour des soins appropriés.
Les habitués de ce tronçon font remarquer que ce carrefour accorde la priorité aux conducteurs qui sont sur l’avenue des Forces armées, ex-Haut Commandement, mais, cependant, aucun panneau de signalisation n’est affiché pour informer les conducteurs.
Dans le milieu de l’ex-Onatra, cet accident est un coup dur. Lambert Osango était connu pour la défense des intérêts de la SCTP.
A la tête de l’Intersyndicale de la SCTP depuis près de deux ans, le syndicaliste Lambert Osango, président du syndicat ” ECO ” (Eveil de la conscience ouvrière), accompagnés des autres leaders syndicaux de l’entreprise, se sont farouchement opposés au projet de démembrement de certaines entités opérationnelles de la société, jusqu’à obtenir gain de cause auprès du Gouvernement congolais.
Les syndicalistes de la SCTP exigeaient du Gouvernement congolais leur implication dans tout le processus de réforme de leur entreprise et dans toutes les étapes de négociation, avant de procéder au lancement d’appel d’offres pour la gestion par des privés des entités génératrices des recettes de la SCTP (Ports maritimes, Chemin de fer Matadi-Kinshasa et Port de Kinshasa). Ils ont su mobiliser les travailleurs pour mener la lutte ensemble, jusqu’à pousser le Gouvernement à procéder à la requalification de l’appel d’offres.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s