MAMAN COMBATTANTE ASILIKI CONTRE EGLISE YA LIEGE, EZA YA KOYINDA

Des échauffourées ont interrompu l’office du dimanche, à l’Eglise du Réveil, à Bressoux (Liege)

Des incidents ont éclaté, dimanche matin , à l’office de l’Eglise du Réveil, à Bressoux. C’est un lieu de culte très prisé par les liégeois d’origine africaine. La salle peut accueillir jusqu’à un demi-millier de fidèles, des chrétiens de tendances évangélistes. C’est la venue d’un pasteur soupçonné de connivence avec le gouvernement congolais qui a suscité des oppositions. Un groupe d’une demi-douzaine de personnes, de “combattants”, comme ils se nomment, a tenté de chahuter le prêche Mais les services des “renseignements généraux” de la police zonale, informés à l’avance du projet de manifestation, sont intervenus très rapidement. Il a quand même fallu appeler des renforts pour que les perturbateurs finissent par quitter les lieux.

La communauté congolaise de l’agglomération liégeoise, donne des signes d’une contamination par les très vives tensions politiques au pays, dans l’approche d’élections présidentielles. Le prédicateur de ce dimanche, Wallo Mutsenga, à tort ou à raison, est réputé proche du régime en place.

L’affaire pose, à sa manière, un problème de sûreté du territoire belge. Les kabilistes, les ex-mobutistes, les tsishékédistes s’en tiennent, pour l’instant, à des altercations. Mais le ton monte, à l’évidence, entre factions rivales. La surveillance de ces milieux semblent devoir se renforcer….

rtbf.be

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s