CONCERT DE FALLY IPUPA ET F-VICTEAM A NEW YORK.

Fally Ipupa, de son vrai nom Fally Ipupa Nsimba, né le 14 décembre 1977 à Kinshasa (RDC), est un chanteur, auteur-compositeur-interprète, et producteurcongolais2. Débutant dans le chant, dans divers petits groupes de rue, Ipupa se fait remarquer par Koffi Olomidé qui l’intègre à son groupe Quartier Latin, auquel il restera sept ans et participera à six albums et un maxi-single. En 2006, il signe chez Obouo Music et fait paraître son premier album Droit Chemin. Avec ce premier album, il devient le premier artiste congolais, depuis JB Mpiana en 1997, dont le premier album est certifié disque d’or.[Informations douteuses] [?]

Son troisième album solo, Power “Kosa Leka” est sorti le 4 avril 20133, avec des titres tels que Ndoki, Bruce, Anissa, Terminator, Sweet Life, Service et le générique Hustler is Back. Une semaine après la sortie de son troisième album, le 11 avril 2013, il signe un contrat de trois albums internationaux avec le label AZ, filiale de la major Universal Music Group4,5.

Déjà touché par des succès internationaux avec des chansons world tel que Chaise Electrique avec Olivia, Sexy Dance avec Krys, et Sweet Life, il confirme sa popularité avec son single Original sortie le 5 mai 2014 et atteignant plus de 13 272 000 de vues sur Youtube au 25 août 2016.

En 2014, il est classé par le Huffington Post comme étant le 6e artiste africain le plus riche6,7.

Fally Ipupa Nsimba est né le 14 décembre 1977 à Kinshasa, en RDC, de Monique Bolutuli Mbo et de Faustin Ebamba Ipupa. Fally a un frère, Bony, et deux sœurs, Tyna et Niclette Ipupa. Il grandit dans le quartier de Bandalungwa, quartier rythmé par les boîtes de nuit, les bars8 et étant aussi le siège du mythique groupe Wenge Musica qui donnera l’envie à Fally de devenir plus tard musicien professionnel. Durant son enfance, Fally Ipupa était extrêmement timide en raison de son bégaiement et zézaiement, ce qui peut toujours s’entendre dans certaines de ses chansons.

Le premier contact de Fally avec la musique était dans les années 1984/1985 quand il allait au village pendant les vacances et jours fériés et observait des groupes traditionnels participant à plusieurs évènements. C’est là qu’il a commencé à être attiré par le tambour. Cette attirance pour le tambour, qui s’est aussi développée à Kinshasaavec le groupe traditionnel Efanjobila de Kintambo, a fait que Fally était souvent renvoyé de la classe parce qu’il faisait trop de bruit en essayant d’en jouer sur son tableau. Non seulement il écoutait le groupe traditionnel, mais en plus il suivait également sa mère à l’église et c’est ainsi qu’il a obtenu le goût de chanteur.

Divers petits groupes de rue (1992-1997)[modifier | modifier le code]

Image result for FALLY IPUPA

C’est entre 1992 et 1993, qu’il commencé à jouer de la musique dans la rue avec des instruments de fortune et des amis comme Atele Kunianga, Pitshou Luzolo, Sankara de Kunta, dans un groupe qu’ils ont appelé Flash Succes. Plus tard, il a également fait quelques répétitions avec Fraternité Musica, également de Bandalungwa comme eux, le groupe du chanteur Didi Kalombo. À cette époque, l’espoir de ses parents était qu’il devienne médecin car il était bon dans les matières scientifiques.

Plus tard, entre 1995 et 1996, il se tourne vers des groupes de Kintambo comme Kibinda Nkoy aux côtés de Papy Kakol, Seguin Mignon Maniata et beaucoup d’autres. Mais lorsque le groupe a dû se diviser en deux, parce qu’ils étaient trop, Fally est allé du côté de Seguin et d’autres membres et ont créé Nouvelle Alliance. Au fil du temps, il acquiert de l’expérience avec des instruments appropriés et sa réputation de chanteur-danseur-atalaku est de plus en plus élevé au niveau de la rue.

Talents Latents (1997)[modifier | modifier le code]

En 1997, il rejoint le groupe Talents Latents créé par Mosain Malanda et Faustin Djata qui n’étaient pas des musiciens. Il devient chef d’orchestre du groupe, malgré la présence d’Éric Tutsi, (ex-membre du Quartier Latin) qui, coïncidence, se retrouvent quelques années plus tard ensemble au sein de l’orchestre Quartier Latin de Koffi Olomidé. Dans ce groupe, Fally est aussi accompagné de ses amis d’enfance comme Atele Kunianga, Pitshou Luzolo, ainsi que les atalakus : Lisimo Gentamicine et Cellulaire Yankobo. Au fil du temps, il abandonnera complètement l’école pour se concentrer sur la musique.
Le groupe enregistre un album nommé La Nouvelle Vague et commencera à faire des apparitions à la télévision. La chanson Courte de Fally aura une certaine popularité grâce à ses profondes paroles. Le groupe est motivé pour préparer un deuxième album, mais comme plusieurs musiciens quittent l’orchestre pour aller créer le Quartier Latin Académia à Paris, Faustin Djata, qui était aussi un membre du personnel à proximité du groupe de Koffi, décide de présenter Fally à Koffi Olomidé. Ce dernier donnera une bonne somme d’argent pour le faire entrer au sein de son orchestre ce qui lui vaudra le surnom d’« Anelka » et du « transfert le plus cher », en référence à Nicolas Anelka qui était impliqué dans un gros transfert à l’époque.

Quartier Latin International (1999-2006)[modifier | modifier le code]

Fally Ipupa intègre l’orchestre au début de l’année 1999, cette rencontre clé scelle le début d’une ascension musicale fulgurante avec son nouveau patron Koffi Olomidé. Lors de son test, il impressionne tellement avec sa voix et ses pas de danses qu’il sera intégré directement et que les administrateurs, sur demande du patron, lui feront une demande de passeport auprès des autorités pour qu’il puisse voyager avec le groupe. Quelque temps après, Koffi sort une cassette vidéo annonçant son concert à Bercy avec la participation de son orchestre et Fally est, de loin, le nouveau membre qui impressionne tous les fans du Quartier Latin basés en Europe.

Avant ce concert, il participe lourdement sur l’album solo Attentat, de Koffi, enregistré en Afrique du Sud, il est celui auquel on entendra le plus sa voix dans cet album, ce qui est un signe de l’immense foi et de l’espérance que Koffi a autour de lui.

Puis vient en février 2000 Koffi Olomidé : Live à Bercy. Durant le concert, Fally est celui qui obtient le meilleur accueil et Koffi le présente même en le laissant exécuter des pas de danses solo et avec beaucoup plus d’honneur que le reste des chanteurs. Après Attentat et Bercy, Koffi lance l’enregistrement de l’album du groupe Force de frappe. Fally chantera en duo avec Koffi sa composition Éternellement, chanson qu’il avait écrite lorsqu’il avait 15 ans, qui sera le plus grand succès de l’album et confirmera sa popularité et son statut d’étoile principale du groupe.

Il tourne partout avec Koffi, et quand ce dernier décidera d’enregistrer un album solo intitulé Effrakata, en 2001, son traitement de faveur envers Fally sera plus spécial, outre sa voix un peu partout et un peu d’animation sur le 2e générique Génération Bercy, ils chanteront ensemble la chanson Effervescent et auront la même tenue dans le clip de la chanson. En plus de cela, Koffi le place « chef d’orchestre » du groupe à la place du soliste Felly Tyson, assisté par le batteur Titina Al Capone.

En 2003, il signe l’une des chansons du double album Affaire d’État de Koffi Olomidé et obtient aussi la version instrumentale de sa chanson sur le CD 2.

En 2004, Koffi Olomidé sort un album solo nommé Monde arabe, où Fally est le seul chanteur du groupe à placer des vocals dans les grands succès de l’album comme Essili et Eputsha.

De ce point, Fally commence à rêver d’avoir son propre album solo vu qu’il a déjà prouvé de quoi il était capable en étant chef d’orchestre, chanteur, danseur et un peu animateur. Il commence à acheter des chansons à des paroliers et en co-écrit certaines avec ses amis, mais il lui faut du temps avant de préparer l’annonce à son patron et décide donc de maintenir le projet privé et de continuer à participer aux activités du groupe. Un an après, il participe au maxi-single Boma Nga N’elengi ainsi qu’à l’enregistrement de l’album du groupe Danger de mort, mais annonce également à Koffi sa décision de libérer son propre album, ce que Koffi refuse, s’en suit des négociations privées avec certaines personnes influentes du Quartier Latin et le camp de Fally qui lui conseille de le menacer de quitter le groupe si Koffi ne lui donne pas l’autorisation de pouvoir sortir son album.

La décision de laisser Fally sortir son album est présentée au groupe, mais très peu de musiciens sont d’accord et encore moins d’y participer (ceux qui étaient d’accord ont participé à l’album de Fally). Fally annonce à la télévision que sa chanson dans l’album du groupe Danger de mort sera Associé mais se rétracte et garde Associé pour son album en la remplaçant par une « moins bonne » chanson nommée Pharmacien.

LA SUITE SUR WIKIPEDIA

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s