“ASSASSINAT DE SASSOU” UNE FAUSSE ALERTE… DE MAUVAIS GOUT !

Denis Sassou-Nguesso est un militaire et homme d’État congolais né le 23 novembre 1943 à Edou1. Il a été président de la République populaire du Congo de 1979 à 1992 et est le président en exercice de la République du Congo depuis 1997, date de son retour au pouvoir par les armes après avoir renversé le président élu Pascal Lissouba dans les premiers mois de la guerre civile du Congo-Brazzaville.

Denis Sassou-Nguesso est né le 23 novembre 1943 à Edou, petit village aux environs d’Oyo, dernier enfant d’une fratrie de plusieurs enfants dont le père est Julien Nguesso et Émilienne Mouebara (morte en 1982)1. Il est marié à Antoinette Tchibota et est père de plusieurs enfants, issus de plusieurs femmes. En 2012, le nombre d’enfants de Denis Sassou N’guesso s’élevait à 292.

Par le mariage de sa fille Édith, il a été le beau-père d’Omar Bongo, président de la République gabonaise de 1967 à 20093.

Formation et carrière militaire[modifier | modifier le code]

Il fait l’école primaire à Edou, puis à Owando, alors appelé Fort-Rousset. De 1956 à 1960, il est élève au collège normal de Dolisie (MBOUNDA) pour devenir instituteur4.

Après l’obtention de son brevet, il passe avec succès un concours de sélection d’élèves-officiers de réserve. En 1961, il suit la préparation militaire supérieure à Bouaren Centrafrique, avant la formation de l’École interarmes des officiers de réserve de Cherchell en Algérie5.

Rentré au Congo en 1962, il est reversé dans le cadre des officiers d’active avec le grade de sous-lieutenant. L’année suivante, il intègre l’École d’application de l’infanterie de Saint-Maixent-l’École6. Il en sort avec le grade de Lieutenant et devient parachutiste.

Il est l’un des premiers officiers du Groupement aéroporté, premier bataillon parachutiste de l’armée congolaise, créé en 1965 sous le commandement du capitaine Marien Ngouabi.

De 1968 à 1975, il commande successivement le Groupement aéroporté, l’armée de terre et la Zone militaire de Brazzaville (ZAB), puis dirige la Sécurité d’État (services de renseignement du Congo). Il devient capitaine6, puis commandant (il devient par la suite colonel – 1978 – puis général d’armée – 1989)…

LA SUITE SUR WIKIPEDIA

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s