MESSAGE DE L’UDPS AVANT LE RAPATRIEMENT DU CORPS D’ETIENNE TSHISEKEDI DE BRUXELLES A KINSHASA

Le décès d’Etienne Tshisekedi provoque des accès de mythomanie

Les évènements dramatiques sont de nature à exciter les imaginations fertiles, à déclencher des crises de mythomanie et aussi à être récupérés sur le plan politique.
Le décès d’Etienne Tshisekedi n’a pas seulement ouvert une nouvelle crise au Congo, avec le débat politique qui accompagne tristement la question de ses obsèques. Par le biais d’Internet, des réseaux sociaux , la disparition du leader de l’UDPS a aussi fait fleurir toutes les spéculations et donné à certaines personnes avides de publicité l’occasion de se mettre en avant et de poser en victimes. M. Willy Mishiki est de ceux là.
Dans une lettre adressée au Premier Ministre et à tous les responsables politiques (et qui n’est pas supposée être un faux…)cette personnalité originaire de Walikale et qui se présente volontiers comme « Prince » dénonce les menaces de mort dont elle ferait l’objet. A l’origine de ces menaces, des propos attribués à M. Mishiki, dans lesquels ce dernier aurait dit que M. Tshisekedi, étant utilisé comme un « tremplin politique » par les leaders du Rassemblement, n’aurait, en réalité, pas été intéressé par la fonction de président du Comité national de suivi et ne reviendrait sans doute pas de Belgique pour occuper ces fonctions.
Comment savoir si M. Mishiki, in tempore non suspecto, communiqua réellement de tels doutes ? Toujours est il que certains militants interprétèrent ces propos, véritables ou apocryphes, comme la prémonition, voire l’information selon laquelle M. Tshisekedi ne reviendrait pas vivant de son séjour à Bruxelles ! Lorsque fut connue la nouvelle du décès, M. Mishiki assura que sa maison à Kinshasa ayant été attaquée, il avait du prendre la fuite. .
Le « Prince » de Walikale, que l‘on connaît assoiffé de publicité, n’allait pas liasser passer une telle occasion pour se mettre en évidence et, non content de rappeler ses propos, il ajouta même que sur les ondes de la RTBf, l’auteur de ces « carnets » aurait déclaré que M. Tshisekedi aurait été empoisonné par le régime kabiliste et que M. Mishiki lui-même serait serait tué ou disparaîtrait suite à ce meurtre secret d’Etat. Si la lettre de M. MIshiki, amplement diffusée sur Internet, n’est pas un faux (tout est possible…) ce qui est sûr, c’est que cette citation est une pure affabulation : jamais de tels propos n’ont été tenus, ni sur les antennes de la RTBF (qui a d’ailleurs démenti) ni ailleurs et les faits eux-mêmes n’ont aucune vraisemblance.
En effet, sitôt que fut connue l’information selon laquelle seraient en danger les jours de M. Tshisekedi, soigné à Sainte Elisabeth, une visite à la clinique bruxelloise permit d’obtenir la confirmation du fait que le leader de l’UDPS avait été emporté par une embolie pulmonaire. Sauf relever que le décès d’une personne de 84 ans, de santé fragile et fatiguée par de longues discussions politiques, ne présente à première vue rien de suspect, il n’y avait rien d’autre à ajouter. Cet évènement qui a bouleversé la République et chamboulé l’échiquier politique ne mérite que le deuil, la dignité et une certaine retenue dans les commentaires. L’exploitation de ce décès, à des fins politiques ou de publicité personnelle, par qui que ce soit, est particulièrement choquante car par la constance de son engagement, par sa stature humaine et politique et par le rôle majeur joue jusque dans les derniers jours, M. Tshisekedi appartient à tous les Congolais. Un homme qui a contribué à écrire l’histoire du Congo depuis l’indépendance ne mérite pas d’être ainsi récupéré et de devenir le prétexte à de minables polémiques. Le seul hommage à la mesure d’un tel personnage, c’est le respect, la retenue et l’application honnête des accords qu’il a accepté de signer quelques jours avant sa mort et qui sont un gage de paix.

lesoir.be/colette-braeckman

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s