LE DIPLOME DE MATATA PONYO CONTESTE PAR LE PROFESSEUR MABI

Un professeur démissionne et accuse Matata Ponyo d’irrégularités autour de sa thèse
Coup de tonnerre dans le dossier de thèse de l’ex-Premier ministre Augustin Matata Ponyo. Le professeur Mabi Mulumba, Directeur de l’ École doctorale de la FASE de l’Université Protestante du Congo annonce sa démission dans une lettre, dénonçant des irrégularités dans le processus de la présentation de cette thèse.

« Par la présente, c’est avec la mort dans l’âme que nous avons le grand regret de vous présenter notre démission en tant que Directeur de l’Ecole Doctorale évoluant au sein de la Faculté d’Administration des Affaires et Sciences Economiques de l’Université Protestante au Congo (UPC)« , annonce le professeur congolais dans sa lettre datée du mardi 13 février.

Le Premier ministre honoraire, Augustin Matata Ponya Mapon, a été proclamé le 3 février dernier docteur en sciences économiques à l’Université protestante au Congo(UPC) avec la mention « grande distinction », à l’issue de la soutenance publique d’une thèse de doctorat intitulée « Qualité de l’ajustement budgétaire et croissance économique : cas de la République démocratique du Congo(1974-2015) ».

Dans cette dissertation doctorale de plus de 531 pages, l’auteur s’est efforcé « d’expliquer ce qui peut apparaitre à première vue comme un paradoxe, comment la réduction du déficit budgétaire peut s’accompagner d’une relance de la croissance économique en volume forte ».

« Notre décision est justifiée par de graves irrégularités ayant émaillé le processus de la présentation de la thèse de Monsieur MATATA PONYO Mapon admis comme doctorant à notre Ecole Doctorale« , explique de son côté le Professeur Mabi.

Parmis ces « irrégularités », le Professeur note entre autres que l’ancien Premier ministre Matata obtenu son diplôme de DEA en janvier 2016 à Université de Kinshasa et sa défense publique de these a été organisée par le 3 février 2018, soit après une période de moins de trois ans exigés par l’Arrété n°75 du Ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire et ce, en violation de l’Arrété précité.

« Cette disposition a été violée dans la composition du jury de thèse de Monsieur MATATA PONYO alors que l’Arrêté 175 en ce qui concerne la composition du jury prévoit : – Qu’un seul membre du Comité d’Encadrement, le jury de MATATA en compte trois :

Professeur MPEREBOYE MPERE, Professeur KALALA TSHIMPAKA et Professeur CHICOT EBOUE. – Que les professeurs associés ne peuvent pas être retenus comme membres des jurys de thèse, le jury de MATATA PONYO en compte deux : les professeurs KALALA TSHIMPAKA et KABAMBA NTENTA« , explique-t-il.
Faustin KATANGA

Image may contain: 1 person, closeup
No automatic alt text available.
No automatic alt text available.
Image may contain: 1 person, closeup
Image may contain: one or more people and people standing
Image may contain: one or more people and people standing
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s