RDC : Moïse Katumbi réunit les siens à Johannesbourg.

Le processus électoral est engagé en République démocratique du Congo.

Un processus qui doit aboutir, selon le calendrier diffusé par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), à la tenue des élections présidentielle, législatives et provinciales le 23 décembre prochain malgré certaines déclarations du patron de cette institution, Corneille Nangaa, qui a déjà laissé entendre que certaines difficultés pouvaient engendrer un certain retard… Alors que le scrutin était prévu pour décembre 2016 selon la Constitution promulguée en 2006 par le président hors mandat Joseph Kabila.

Image may contain: 4 people, people sitting, people walking and people standing

Des propos repris, à mi-mots, la semaine dernière par le nouveau secrétaire générale permanent du PPRD (le parti du président), Emmanuel Shadary qui, en prenant ses fonctions, a expliqué que les élections auraient bien lieu mais que cela pourrait être après le 23 décembre 2018.

Du côté de l’opposition, les candidats se préparent pour cette échéance. Cette semaine, l’UNC de Vital Kamerhe et le MLC d’Eve Bazaiba ont annoncé la création d’une plateforme commune pour se présenter à ces scrutins.

Image may contain: 2 people, people smiling, people sitting and people standing

De son côté, Moïse Katumbi, candidat déclaré à la course à la présidence, organise de ce vendredi à lundi un conclave des « Forces du changement » à Johannesbourg, la capitale sud-africaine. Ses partenaires traditionnels que sont le G7 et l’AR seront présents mais « d’autres personnalités nous rejoindront », déclare un proche de l’ancien gouverneur du Katanga. Un Moïse Katumbi qui caracole largement en tête des rares sondages organisés en RDC mais qui, officiellement, ne peut se présenter à ce scrutin suite à une condamnation judiciaire à trois ans de prison pour une affaire de spoliation d’immeuble jugée comme une « bêtise » par les évêques congolais qui se sont penchés sur ce dossier à la suite de l’accord de la Saint-Sylvestre.

Le cas de Moïse Katumbi, comme ceux de plusieurs autres prisonniers politiques ou exilés sont d’ailleurs clairement mentionnés dans le point « décripation » de cet accord de la Saint-Sylvestre signé par la majorité et l’opposition sous l’égide de la Cenco le 31 décembre 2016.  Un accord que toute la classe politique s’est engagée à respecter scrupuleusement et qui est présenté comme le socle de tout le processus politique à venir en RDC. Les Nations unies comme l’Union africaine ou l’Union européenne n’ont eu de cesse de rappeler que l’application intégrale  de cet accord était la condition sine qua non pour la tenue d’un scrutin apaisé et démocratique en RDC.

Que pensez-vous de cet article?

https://afrique.lalibre.be/16462/rdc-moise-katumbi-reunit-les-siens-a-johannesbourg/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

Elections : Discussions Autour D’Une Possible Alliance Entre PALU et MLC

Les délégations des Parti Lumumbiste unifié (PALU), du Mouvement de libération du congo (MLC), ainsi que celle du Front pour le respect de la constitution (FRC) se sont rencontrés ce vendredi 09 mars et ont échangé sur les question liées au processus électoral et de la possibilité de de lier leurs forces en perspective des élections prochaines.
Image may contain: 2 people, people smiling, people standing

Dans un communiqué conjoint, les deux partis annoncent avoir abordé plusieurs points liés notamment au processus électoral en cours et du respect des délais prévus le calendrier électoral. En plus, les deux partis se sont penchés sur la problématique de la sécurité dans l’Est du pays, ainsi que de la possibilité de faire front commun dans le cadre des élections.

No automatic alt text available.

No automatic alt text available.

« Divers sujets ont fait l’objet des discussions et échanges. Il s’agit du processus électoral en ce qui concerne la nécessité du respect du calendrier électoral publiée par la CENI et les élections libres et transparentes ainsi que de la problématique de la machine à voter, de la loi électorale du 24 décembre 2017, en ce qui concerne le quotient électoral ainsi que la loi du 10 juin 2008 sur le financement public des partis politiques, des problèmes sécuritaires dans l’est du pays, de la possibilité de gagner ensemble les élections à venir”,lit-on.

Adolphe Muzito et Luigi Gizenga, respectivement Secrétaire Adjoint chargé des questions électorales et Secrétaire permanent du PALU, Fidel Babala et Alexis Lenga, tous deux Secrétaires général adjoints du MLC ont notamment pris par à ces échanges.

Actualite.cd

   

Related Posts

NEXT POST

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire

Nom *

Site web

https://congoactu.net/elections-discussions-autour-dune-possible-alliance-entre-palu-et-mlc/

UNE SELECTION DE YVES MALOU PAPADE BEBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s