L’ UDPS EN CONGRES POUR ELIRE UN NOUVEAU PRESIDENT.

RDC : l’UDPS en congrès pour élire le successeur d’Etienne Tshisekedi

Devant la salle du congrès, on peut apercevoir les banderoles et effigies de Félix Tshisekedi, candidat favori à l’élection pour la présidence du parti.

En attendant le lancement des travaux, l’organisation veut s’assurer que tout en ordre. L’entrée est conditionnée par le port des macarons à retirer à la résidence d’Etienne Tshisekedi, dans la commune de Limete.

Image may contain: 5 people, people smiling, people sitting

Pour ceux qui ne peuvent pas entrer, l’organisation a mis en place un écran géant en dehors de la salle et la sécurité est assurée par les militants du parti.

radiookapi.net
Image may contain: 6 people, people smiling, people standing
AUTRE ARTICLE
Elections en RDC: l’UDPS désigne son président et potentiel candidat
(AFP 30/03/18)
Elections en RDC: l’UDPS désigne son président et potentiel candidat

Le parti historique d’opposition Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) se réunit en congrès vendredi et samedi pour désigner son nouveau président et potentiel candidat à l’élection présidentielle du 23 décembre en République démocratique du Congo.

Image may contain: 4 people, people on stage

Parmi quatre candidats, le fils du fondateur, Felix Tshisekedi, est favori pour succéder à son père, l’ex-candidat à la présidentielle de 2011 et ex-Premier ministre Etienne Tshisekedi, décédé à Bruxelles le 1er février 2017.

Image may contain: one or more people, people sitting and indoor

Felix Tshisekedi est une des deux figures les plus populaires de l’opposition au régime du président Joseph Kabila, avec l’opposant en exil Moïse Katumbi.

Moïse Katumbi obtiendrait 24% des voix et Felix Tshisekedi 13%, d’après un sondage présenté vendredi par le Groupe d’études sur le Congo (GEC) et le Bureau d’études, de recherches et de Consulting International (BERCI, tenu par des proches du porte-parole de Moïse Katumbi).

Image may contain: 1 person, crowd and outdoor

Les sondeurs estiment cependant que l’opposition doit “surmonter les différences internes et les égos” pour l’emporter dans le cadre d’une élection présidentielle à un tour.

Image may contain: one or more people, people walking, people standing, crowd and outdoor

Moïse Katumbi a fait acte de candidature en rassemblant ses soutiens mi-mars en Afrique du Sud, mais ne peut revenir en RDC sans risquer d’aller en prison.

Felix Tshisekedi ne s’est pas rallié à M. Katumbi et s’est affiché à Kinshasa avec d’autres opposants dont Vital Kamerhe.

 

Avant même son congrès, l’UDPS peut revendiquer une victoire contre l’actuel Premier ministre issu de ses rangs, Bruno Tshibala, qui revendiquait aussi l’étiquette du parti.

L’organe de suivi de l’accord pouvoir/opposition signé sous l’égide de l’épiscopat congolais, le Conseil national de suivi de l’accord (CNSA), a débouté M. Tshibala et un ex-conseiller de Tshisekedi père, Valentin Mubake, qui prétendaient tous les deux être des héritiers politique du défunt leader.

Créée en 1982 au plus fort de la dictature de l’ex président Joseph-Désiré Mobutu, l’UDPS a connu de nombreuses divisions dans son histoire. Ce parti s’est opposé à tous les régimes qui se sont succédé en RDC.

bmb/st/jhd

UDPS: 1100 délégués à Kinshasa pour trouver un successeur à Etienne Tshisekedi

Le principal parti de l’opposition en République démocratique du Congo a démarré ce vendredi un Congrès à Kinshasa pour trouver un successeur à son leader historique décédé depuis l’année dernière.

Plus de 1100 délégués venus des différentes provinces de la RDC et de l’étranger ont répondu présent ce vendredi à l’ouverture du Congrès de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social à Kinshasa. Un seul ordre du jour est retenu lors de ce rendez-vous président par le Secrétaire général Jean-Marc Kabund: l’élection d’un nouveau président .

Sauf grosse surprise, le fils du fondateur, Felix Tshisekedi, est favori pour succéder à son père décédé le 1er février 2017 à Bruxelles. Trois autres candidats font néanmoins face au leader historique de l’UDPS.

Ce congrès s’est ouvert sur fond de polémique avec l’autre aile de l’UDPS, proche du Premier ministre Bruno Tshibala, qui allée jusqu’à porter plainte contre Jean-Marc Kabund. Cependant, le Conseil national de suivi de l’accord du 31 décembre (CNSA) a tranché hier en faveur des proches de Félix Tshisekedi.

 Aujourd’hui à Kinshasa, plusieurs leaders de l’opposition notamment Vital Kamerhe, ou des proches de Moïse Katumbi comme Christophe Lutundula, Martin Fayulu… prennent également part à ce congrès dont le dénouement sera connu demain.
politico.cd

 

UNE SELECTION DE YVES MALOU PAPA DE BEBE

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s