PASTEUR ABWAKELI BANDIMI MAYI NA MONOKO. -EZALAKA ?

Depuis l’Eglise primitive du temps des apôtres de Jésus, l’ambition de conquérir les extrémités de la terre avec l’évangile a été le point de départ de la religion chrétienne. L’interprétation de l’évangile conduira à plusieurs points de vue des écritures, et ceux-ci créeront des divers courants dans le christianisme, dont le pentecôtisme. Et le pentecôtisme donnera naissance de ce qu’on appelle les Églises de Réveil, un ensemble lui-même éclaté réunissant une variété d’unions d’Églises chrétiennes évangéliques et d’institutions d’enseignement. Ce courant connait de plus en plus une forte expansion en Amérique et en Afrique (surtout l’Afrique subsaharienne). Il connait une grande expansion en Afrique anglophone et en République Démocratique du Congo.

Pour les chrétiens évangéliques, le bâtiment n’a pas d’importance spirituelle1,2. Ainsi, les regroupements évangéliques ne sont pas toujours visibles. Dans les pays du Nord, les jeunes églises utilisent des salles en locations et dans les pays du Sud, un simple “hangar” qui protège du soleil fait souvent l’affaire. Ce n’est qu’une fois l’assemblée agrandie, que le besoin d’achat ou de construction d’un bâtiment se fait sentir.

Les réunions d’Église évangélique ont pour but de rendre un culte à Dieu mais aussi de fraterniser avec des croyants de même foi. Les réunions commencent avec la louange et la prière (chrétienne) (45 à 60 minutes en moyenne). Puis un message (sermon) basé sur la Bible prend la deuxième partie de la rencontre (45 à 60 minutes en moyenne)3,4 ,5.

Les réunions dans des églises de maison se sont également répandues dans les dernières décennies6. Les réunions retransmises par Internet ont également été favorables au phénomène.

Dans certains pays islamistes ou communistes, il est difficile aux chrétiens de se rassembler publiquement7,8, 9. Les rencontres ont ainsi lieu dans des maisons privées, en secret, et ainsi dans “l’illégalité”. Portes Ouvertes, une ONG, explique que c’est le cas pour des centaines de millions de chrétiens dans le monde10. Chaque année elle publie son “Index mondial de persécution des chrétiens” et témoigne des difficultés que vivent les croyants. En Chine, la persécution a favorisé le développement de centaines de milliers d’Églises évangéliques de maison.

Églises de grandes foules[modifier | modifier le code]

Dans certaines villes, les réunions d’Église évangéliques prennent des proportions impressionnantes dans les megachurches (églises où plus de 2 000 personnes se réunissent chaque dimanche)11, 12. Les mégaéglises se rassemblent dans des auditoriums souvent impressionnants en taille. Dans certaines de celles-ci, plus de 10 000 personnes se rassemblent en même temps. C’est le cas, par exemple, des Églises Hillsong (Australie), Lakewood Church (États-Unis) ou de l’Église évangélique de Yoido (Corée de Sud). Le “Leadership Network” contient un répertoire de toutes les mégaéglises chrétiennes évangéliques du monde (hors Canada et États-Unis), sur son site web13. Cette liste mondiale en compte plus de 270. L’Hartford Institute possède les répertoires du Canada et des États-Unis14. La liste américaine compte plus de 1 668 mégaéglises et la liste canadienne; 22. On peut ainsi estimer à plus de 1 960 mégaéglises évangéliques au niveau mondial, en 2014.

République démocratique du Congo[modifier | modifier le code]

La République démocratique du Congo regorge de très nombreux pasteurs sortis de la formation des missionnaires franco-américains qui venaient évangéliser par des grandes campagnes en plein air, ou directement de formations catholiques, comme le Renouveau charismatique ou encore celles des confessions traditionnelles protestantes, en l’occurrence les Assemblées de Dieu. Nombreux d’entre eux ne prêchent d’abord qu’auprès de leur famille ou de leurs voisins, mais d’autres remplissent des stades et les megachurches peuvent être trouvés dans l’ensemble du territoire congolais15. Aujourd’hui en République démocratique du Congo, les églises de Réveil affirment une position consolidée. La preuve de cette position est confirmée par le nombre incessant de Congolais dans la diaspora qui fréquentent plus ces églises que celles traditionnelles.

Le mouvement chrétien évangélique du Congo connait une croissance au niveau continental. Le cas de la Communauté évangélique du Ministère Amen [archive] qui a son siège à Kinshasa avec son Représentant légal l’Apôtre Léopold MUTOMBO KALOMBO [archive]16, illustre bien le phénomène. Cet homme de Dieu arrive à réunir en soirée plus de 130.000 personnes. Alors que les catholiques et les protestants traditionnels sont en baisse. Raison pour laquelle, ces églises sont traitées de tous les maux, parfois justifiés, mais en général une expression de jalousie de la part des catholiques et protestants puisque la plupart des fidèles des Églises de Réveil en proviennent. Comme le fait observer l’historien Sébastien Fath, au-delà des dérives, la “guerre spirituelle” menée au Congo RDC par les Églises de Réveil est d’abord contre la misère, la maladie et le désespoir17.

Par manque de statistiques, il serait raisonnable d’affirmer que les Églises de Réveil rivalisent en nombre de fidèles à l’Église catholique et aux confessions protestantes dans les grandes villes particulièrement à Kinshasa, mais aussi à Lubumbashi et Mbuji Mayi. Pour augmenter la sphère d’audience et d’influence, ces Églises ont obtenu la maîtrise de l’audiovisuel en établissant des chaînes de radio et de télévision. À l’exemple de ces Églises aujourd’hui même l’Église catholique a une chaîne de télévision.

Les Eglises de réveil constituent un espace de circulation d’un discours religieux assez particulier et aux enjeux bien précis : le salut de l’âme, la santé du corps, la protection contre les mauvais esprits, le bien-être matériel et social des conducteurs et de leurs adeptes. Ce discours assume ainsi des fonctions messianique, prophétique et thérapeutique au sein de la société en crise. L’euphorie religieuse suscitée par ces sectes chrétiennes a profondément marqué les pratiques langagières des Kinois. Les mutations culturelles qu’elles ont introduites dans leur communauté de langage ont une incidence sociolinguistique certaine sur l’ensemble du christianisme; elles ont même marqué les pratiques langagières des Kinois qui attendent du ciel la nourriture quotidienne, un emploi rémunérateur, une protection contre les mauvais esprits, des bénédictions… Les Eglises de réveil détiennent donc tout un capital culturel qui impose son style langagier18.

Références[modifier | modifier le code]

  1.  http://www.lapresse.ca/actualites/montreal/201106/22/01-4411836-au-pays-des-eglises-invisibles.php [archive]
  2.  http://www.journalderosemont.com/Actualit%C3%A9s/2011-09-14/article-2748394/Une-nouvelle-eglise-20/1 [archive]
  3.  http://ici.radio-canada.ca/regions/mauricie/2013/11/17/003-eglises-evangeliques-populaires.shtml [archive]
  4.  http://www.ipir.ulaval.ca/fiche.php?id=965 [archive]
  5.  http://www.lapresse.ca/actualites/201011/16/01-4343372-eglises-independantes-le-culte-de-largent.php [archive]
  6.  http://www.topchretien.com/topmessages/view/573/leglise-de-la-prochaine-generation.html [archive]
  7.  http://www.slateafrique.com/1555/calvaire-marocains-chretiens [archive]
  8.  http://www.jeuneafrique.com/Article/LIN15055jsusceirgla0/ [archive]
  9.  http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2011/12/13/arrestations-de-chretiens-au-tibet-par-les-autorites-chinoises_1618000_3216.html [archive]
  10.  http://www.lefigaro.fr/international/2014/01/08/01003-20140108ARTFIG00407-3019-chretiens-sont-morts-persecutes-en-2013.php [archive]
  11.  http://geographie-religions.com/2009/01/04/la-megachurch-un-objet-geographique/ [archive]
  12.  http://www.hebdosregionaux.ca/monteregie/2011/02/03/eglise-nouvelle-vie-4000-fideles-au-rendez-vous [archive]
  13.  http://leadnet.org/world/ [archive]
  14.  http://www.hartfordinstitute.org/megachurch/database.html [archive]
  15.  Les églises de réveil dans l’histoire des religions en République Démocratique du Congo. David Nomanyath Mwan-a-Mongo [archive]
  16.  (en) « Bienvenue dans le site officiel de l’apotre Léopold Mutombo Kalombo » [archive], sur lmkministries.com (consulté le 15 mai 2017)
  17.  Sébastien Fath, “La guerre spirituelle des Eglises de Réveil”, Hors Série L’OBS, n°90, 29 octobre 2015, p.78-79.
  18.  Alexis Matangila, « Pour une analyse du discours des Eglises de réveil à Kinshasa », Civilisations. Revue internationale d’anthropologie et de sciences humainesno 54,‎ p. 77–84 (ISSN 0009-8140DOI 10.4000/civilisations.343lire en ligne [archive])

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes

WIKIPEDIA

UNE SELECTION DE YVES MALOU PAPA DE BEBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s